bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Ambérieu

Expo

Expo

Un Signe-Eclair signé Maxime Descombin

Un Signe-Eclair signé Maxime Descombin
La médiathèque d’Ambérieu va rendre hommage au sculpteur Maxime Descombin lors d’une exposition qui se tiendra dans les locaux de la Grenette du 12 septembre au 8 novembre, “Du Signe-Eclair à Nou”. Né le 5 décembre 1909 à Puley, un village de Saône-et-Loire, cet artiste régional autodidacte est l’auteur de la sculpture qui lui avait été commandé lors de la construction du collège Saint Exupéry.

 

Apprenti tailleur de pierre puis sculpteur ornemental dans le bâtiment et l’art funéraire, Maxime Descombin s’est ensuite fixé à Mâcon où il a fréquenté l’école de dessin au milieu des années trente. Praticien saisonnier au service du sculpteur Désiré Mathivet au Villars, près de Tournus, c’est ici qu’il a rencontré Antoine de Saint-Exupéry à qui il allait rendre hommage quelques années plus tard à travers une série de sculptures.

C’est lors d’un séjour de trois ans en sanatorium de 1947 à 1949 que cet artiste a repensé les fondements, la forme, la mise en œuvre technique, mais surtout la place et le rôle de la sculpture dans la société, en passant de l’art figuratif à l’art abstrait. La sculpture sérielle s’est imposée à lui comme solution, avec une première sculpture, “Génération - Hommage à Saint Exupéry” créée de 1947 à 1949 qu’il déclinera donc plus tard en plusieurs versions.

Dans les années 50 et 60, Maxime Descombin a installé son atelier à Champlevert, près de Mâcon, puis a commencé à être reconnu dans la région et dans le monde après plusieurs expositions en France et à Berlin. Il travaillait avec de nombreux architectes quand il a été contacté en 1968 par l’architecte Pierre Dosse pour réaliser la sculpture du collège Saint Exupéry d’Ambérieu, dans le cadre du 1 % culture : à cette époque, toute construction de collège public devait s’accompagner de la création d’une œuvre d’art financée avec 1 % du montant des travaux. Et c’est ainsi que la ville et son collège public ont depuis 1969 leur propre version de la sculpture sérielle de Descombin, “Génération - Hommage à Saint Exupéry”, un choix qui s’imposait de lui-même pour cet établissement scolaire baptisé du nom de l’auteur du Petit Prince. L’œuvre ambarroise construite en acier inoxydable d’une hauteur de 5 m environ reprend le thème des deux éclairs liés, symbole de dynamisme. Elle a été notamment conçue avec la particularité de changer de position suivant le sens du vent. Mais aujourd’hui, sens doute en raison du socle qui a bougé et fait se déporter le centre de gravité de l’œuvre, elle ne tourne plus beaucoup.

Egalement créateur de mobilier ou d’œuvres monumentales, de tapisseries et de reliefs animés par dalles de verre coloré, ainsi que de décors et costumes d’opéra, Maxime Descombin s’est éteint le 28 août 2003 à Champlevert. Depuis 1991, l’Association Pour l’Atelier Descombin et le musée-atelier de Champlevert qui présente certaines de ses créations perpétuent son souvenir et son œuvre.

De même la médiathèque d’Ambérieu avec cette exposition à la médiathèque qui sera également accompagnée d’une exposition d’œuvres de Maxime Descombin en différents endroits de la ville, notamment dans la cour du collège où “Couronne éclatée” est exposée. Des visites guidées lors des Journées du patrimoine, de l’atelier de l’artiste le 11 octobre et une conférence sur son œuvre le 14 octobre sont aussi programmées en marge de l’exposition à la médiathèque.

www.charnay.com, biographie de Pierre Bonniel ; www.culturecommunication.gouv.fr ; www.culture.gouv.fr




advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne