bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


St-Jean-de-Niost

Histoire

Histoire

Les habitants ont financé la stèle de leurs Poilus

Les habitants ont financé la stèle de leurs Poilus
Le Monument aux morts qui rappelle aux générations présentes, le sacrifice de 19 Poilus buyatins, morts pour la patrie lors de la Grande Guerre, a été construit en 1920 grâce à une souscription publique des habitants du village.

Situé près de l’église, le Monument aux morts de la commune a été érigé à la demande du gouvernement français qui incita chaque commune à honorer ses disparus dès 1919-1920. Moyennant juste le coût du transport, le Ministre de la Guerre mit à la disposition des communes intéressées, des douilles d’obus de 270 mm pour décorer les abords de la stèle. Pour la petite histoire, Saint-Jean en commanda quatre. Afin de soulager le budget municipal, la commune demanda à ses habitants, de participer financièrement à la construction du monument. Mis à part deux villageois, tous les Buyatins des plus fortunés aux plus démunis, mettront la main à la poche. La souscription publique permettra de récolter la somme de 3.200 francs pour un devis initial fixé à 5.000 francs. En 1920, c’est l’entreprise Léon Servonnet basée à Meximieux, qui effectua les travaux. Le transport des pierres de tailles de Meximieux jusqu’à Saint-Jean se déroula à l’aide de six chevaux. Étienne Janichon, maréchal-ferrant au village, se chargeant de fabriquer la grille d’entourage. Le monument comprend un obélisque pyramidal orné à son sommet par une palme et une couronne de laurier et de chêne sculptées, avec à sa base l’inscription suivante : “A NOS GLORIEUX FILS 1914-1918/LA COMMUNE RECONNAISSANTE”. Vingt-cinq noms sont gravés sur la pierre. Pour mémoire, il s’agit de François Anselme, Jules Bezuit, Alphonse Perichon, Antonin Anselme, Henri Cachet, Claudius Goy, Joanny Goy, François Charvet, Jean-Marie Soffray, Alphonse Soffray, Marius Conin, Gustave Martin, Auguste Dumont, Joseph Neme, Jean-Marie Catin, Jean-François Barbier, Gustave Morel, Michel Laurent et Antoine Lacer, sans oublier Paul Dumont, Étienne Corteval, Guillaume de Leusse et François de Leusse décédés lors de la Seconde Guerre Mondiale de 1939-1945 ainsi que Camille Crozet et Michel Tardy, morts en Algérie.

 Sources : d’après “Les chants de la terre… Saint-jean-de-Niost - Histoire et mémoire”.




advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne