Home
L'ainfo locale en ligne


Ambronay

Festival de musique baroque

Festival de musique baroque

20.000 mélomanes attendus dans le village

Une nouvelle édition du festival de musique d’Ambronay s’apprête à débuter. Pour l’occasion, ce sont près de 20.000 personnes qui sont attendues dans le village. Daniel Bizeray directeur général du Centre Culturel et de Rencontre, évoque avec nous cet incontournable rendez-vous.

 

Daniel Bizeray, c’est un événement musical et culturel majeur au niveau international qui va être lancé. Sous quelle thématique va t-il s’orchestrer cette année ?

Nous voulons raconter les grandes figures mythologiques de la littérature mise en musique, d'Orphée au Roi Arthur, de Thyphon à Hercule mais aussi des re-créations comme la passion selon St Marc de Bach, la Messe à quarante voix de Striggio, sans oublier de faire retentir les trompettes des majestueux Te Deum en hommage au Roi Soleil, éclipsé il y a exactement 300 ans... De nombreux groupes musicaux, chorales et artistes seront encore présents.

Quelles sont leurs origines ?

Ils viendront de toute l'Europe et même de plus loin, comme les artistes de Canticum Novum pour leur programme Aashenay. Ces artistes feront le lien entre l'empire Ottoman, la Perse (aujourd'hui l'Iran) la Turquie et l'Europe. La musique du monde et les spectacles en famille seront accueillis sous un chapiteau monté spécialement le temps du festival. Tous les détails du festival 2015 qui débutera le 11 septembre et se poursuivra jusqu’au 4 octobre et qui est articulé cette année autour du thème “Mythes & Mystères” figurent sur le programme disponible dans les syndicats d'initiative, maisons du tourisme, centres culturels et mairies, et bien sûr sur www.ambronay.org

Ambronay capitale mondiale de la musique baroque ?

Le festival ne se limite pas à Ambronay. Ainsi nous organisons en parallèle des manifestations sur tout le territoire de la Communauté de communes de la Plaine de l'Ain, Jujurieux, Bourg en Bresse, Ferney Voltaire mais aussi à Lyon en partenariat avec l'Auditorium. Nous fêtons aussi cette année les 10 ans d'existence d'Ambronay Éditions qui permet l'édition sous notre label distribué par “Harmonia munidi” des meilleurs enregistrements de nos précédents festivals.

Parlez-nous de la création du festival. Comment ça fonctionne aujourd’hui ?

Et bien, pour rappel, le festival a été fondé en 1980 par Alain Brunet et quelques amis, tous bénévoles, dont Geneviève Rodriguez qui s'est fortement impliquée dans ce projet. Aujourd'hui quel chemin parcouru ! L'association support est animée par un conseil d'administration d'une vingtaine de personnes, Alain Brunet en est le président. Elle emploie 17 permanents pour 16 ETP (Équivalent Temps Plein), de nombreux intermittents pendant le festival et une soixantaine de bénévoles surtout pendant la durée du festival.

Comment assurez-vous votre assise financière ?

Nos soutiens financiers viennent du Conseil départemental de l'Ain, de la ville, du Ministère de la Culture, de la Région Rhône Alpe, mais aussi de l'Union Européenne, sans oublier la CCPA (Communauté de Communes de la Plaine de l'Ain). À cela il faut ajouter des mécènes privés comme la Caisse d'Epargne Rhône Alpes, le Crédit Agricole, Renault, Leclerc...ainsi que de nombreuses entreprises du BTP et autres...

Que dire de la création et des actions du Centre culturel de rencontre ?

En ce qui concerne le label “Centre Culturel de Rencontre”, il nous a été décerné par le Ministère de la Culture en décembre 2003.Les actions du CCR, en dehors du festival sont nombreuses et multiples ainsi dans le cadre du projet européen “Emerging european ensembles”, nous assurons l'accueil d'ensembles européens émergents de musique ancienne qui achèvent leur résidence par des concerts gratuits. Nous organisons également des séminaires et colloques d'entreprises, l'édition de disques, de livres, des activités culturelles et artistiques avec un focus particulier en direction des jeunes (de la maternelle à l'université). Ces activités s'adressent également aux élèves des instituts médico-sociaux. Enfin, le CCR d'Ambronay travaille beaucoup en réseau, il est fondateur du Réseau Européen de Musique Ancienne, membre de “France Festivals” et de l'association des Centres Culturels de Rencontre.




advertising advertising