bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Ambérieu

Enseignement alternatif

Enseignement alternatif

Une école Montessori en cours de création

Une école Montessori en cours de création
Marion Lengagne est la présidente de Sourires et Grandir, une association locale qui projette de créer une école Montessori sur le canton d’Ambérieu. Ce genre d’école alternative se base sur une méthode pédagogique créée en 1907 par Maria Montessori, une médecin et pédagogue italienne.

 

Marion Lengagne, pouvez-vous présenter la pédagogie Montessori ?

C’est une méthode pédagogique qui travaille sur chaque enfant, pour savoir où il en est en termes de développement. Savoir s’il est à ce moment plus branché sur le mouvement, la lecture, les matières scientifiques, etc. La méthode part de l’enfant pour établir son programme et sa progression. C’est une méthode qui suit l’évolution de l’enfant et qui travaille beaucoup sur l’autonomie. La personne qui encadre l’enfant lui présente un matériel spécifique et ensuite l’enfant fait son cheminement par lui-même en utilisant ce matériel. Il peut réessayer tant qu’il le souhaite pour consolider ses acquis.

En quoi cette méthode d’enseignement diffère de la méthode classique ?

Dans l’enseignement classique, les enseignants sont contraints par le programme qui les oblige à travailler sur tel sujet ou tel autre suivant les classes, et par les conditions dans lesquelles ils travaillent qui ne leur permettent pas de différencier le travail avec chaque enfant. Ils font des efforts, mais ils n’ont ni le matériel ni l’organisation dans la classe qui le leur permet. Ils ont souvent trop d’enfants par classe. La pédagogie Montessori s’appuie aussi sur les classes d’âge. Les enfants ne sont pas par classe d’âge avec les 3 ans dans une classe et les 4 ans dans une autre. En maternelle, les 3-4-5 ans sont ensemble et ce sont les interactions qui s’établissent entre les enfants qui consolident leurs acquis : les petits sont tirés vers le haut par les plus grands, ils voient ce qu’ils font et ça leur donne envie d’acquérir les mêmes capacités que les grands. Et les grands, en travaillant et en expliquant avec les petits, consolident aussi leurs acquis. Ce n’est pas une chose qui existe dans l’Education Nationale, sauf dans de petites écoles où il n’y a qu’une ou deux classes.

Comment l’enseignement Montessori assure sa comptabilité avec le programme scolaire de l’Education Nationale ?

En France le socle commun de connaissances et de compétences doit être acquis à 16 ans. Le cheminement pédagogique de l’école Montessori fait que l’on tend vers ce socle commun de connaissances et de compétences en s’assurant que tout ce qui doit être acquis l’est. Mais on n’est pas bloqué : si l’enfant veut apprendre à lire avant 6 ans, on saisit cette envie pour le faire progresser à son rythme.

Y a-t-il des chiffres, des statistiques sur les résultats obtenus par les écoles Montessori ?

Non il n’y a pas de résultats de manière globale, ni de taux de réussite au bac. Il doit y avoir en France un ou deux lycées Montessori, on ne peut donc pas se baser sur les résultats d’un établissement pour généraliser. Il y a des analyses qui ont été réalisées sur certaines classes, mais les seuls résultats connus concernent la classe de Céline Alvarez qui a travaillé à Gennevilliers dans une zone d’éducation prioritaire. Elle a fait venir un cabinet extérieur pour évaluer les enfants et leurs compétences. Les chiffres ne sont pas sortis intégralement et officiellement, mais on sait que les enfants avaient beaucoup de retard par rapport aux enfants du même âge et qu’ils l’ont largement rattrapé. Par contre il y a des chiffres du Haut Conseil de l’Education qui sont sortis en 2007 et qui montraient que 40 % des élèves (ayant suivi le parcours classique. N.D.L.R.) quittaient le CM2 avec des acquis fragiles en lecture et écriture.

Quel est le niveau de formation que vous demandez pour votre projet d’école Montessori sur le secteur d’Ambérieu ?

On part sur un niveau bac+2 voire bac+5. La majorité des candidats que nous avons reçus ont bac+5 et cherchent à se réorienter. C’est un choix de vie pour eux. Certains viennent de l’Education Nationale et d’autres de l’école alternative.

Vont-ils être formés à la pédagogie Montessori ?

Il n’y a pas d’obligation en France, le terme “Montessori” n’est pas déposé. Il y a plusieurs formations qui existent, plus ou moins sérieuses et reconnues. Il en existe une en France, reconnue au niveau international, c’est la formation d’éducateur Montessori certifiée par l’Association Montessori Internationale. Pour notre projet d’école à Ambérieu, on essaie dans la mesure du possible de prendre des gens qui ont été formés. Mais ce n’est pas une obligation pour nous, car derrière la formation il y a une personne. Comment se comporte-elle avec les enfants, est-elle bienveillante, etc.

Pouvez-vous présenter votre projet ?

On envisage l’ouverture en septembre prochain de deux classes, une classe de 3-6 ans et une autre de 6-11 ans. On a deux pistes sérieuses pour des locaux à proximité d’Ambérieu. On part sur un minimum total de 18 enfants la première année, avec deux adultes. On ne fera qu’une classe s’il n’y a que 18 enfants. A moyen terme on envisage deux classes de 25 avec deux adultes dans chaque classe. L’école fonctionnera les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30. On est en train de voir pour mettre en place un accueil périscolaire officiel pour que les familles aient certains avantages. Pour le midi, les familles devront prévoir un repas tiré du sac. On sent un véritable engouement pour ce projet. On a eu de bons contacts lors du dernier Salon des Alternatives d’Ambérieu où notre association était présente. Il n’y a pas grand-chose dans ce domaine dans le secteur, l’école Montessori la plus proche se trouve à 1 heure de voiture, à Champagne-en-Valromey.

Quels seront les tarifs d’inscription ?

Comme ce sera une école privée hors contrat, on n’aura aucune aide publique. Tous les frais seront donc à la charge des familles. On part sur des tarifs qui s’échelonnent entre 180 et 480 euros par mois sur 12 mois, en fonction du quotient familial. On privilégie en effet la mixité sociale, on ne veut pas que l’école soit accessible à une seule catégorie. On compte par ailleurs accueillir des enfants en situation de handicap ou qui ont des difficultés sociales ou scolaires, dans une certaine mesure. On essaie de tirer les tarifs au plus bas tout en étant raisonnable pour les quotients familiaux les plus importants, pour que ça ne soit pas non plus trop cher pour ces familles.

Comment peut-on contacter l’association ?

On a une page Facebook (facebook.com/EcoledesEssentiels), mais on peut aussi nous contacter par mail et par téléphone car nous venons de lancer les pré-inscriptions (07.82.89.10.96 ; souriresetgrandir@gmail.com).




advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne