bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Meximieux

Incivilités

Incivilités

La ville confrontée de nouveau au problème des incendies

La ville confrontée de nouveau au problème des incendies
Voitures brûlées, feux de poubelles et de haies… Ces dernières semaines ont été plutôt agitées sur la commune. Le maire Christian Bussy appelle ses concitoyens à la vigilance et à signaler, sans crainte, tout fait suspect.

Les actes d’incivilités, et en particulier les incendies volontaires de voitures, sont de nouveau en hausse depuis ce mois de février sur la commune. Dans la soirée du 7 février dernier, quatre voitures stationnées dans l’allée du château, l’impasse du Favier et la rue de Beauvallon, sont parties en fumée. Celles-ci appartenaient à des riverains. Par ailleurs, dans la nuit du 13 au 14 février, plusieurs véhicules ont été dégradés partiellement ou détruits vers l’école du Ménel, l’allée des Cérisiers et la rue de Surin. Une situation qui inquiète forcément le maire Christian Bussy qui s’interroge sur la nature de ces actes : “Je ne sais pas si c’est l’effet national, je n’en ai aucune idée”. Malgré le déploiement de 51 caméras de vidéosurveillance sur la ville et la mise en place de la participation citoyenne, la commune meximiarde reste donc toujours confrontée au problème des incendies sauvages. “La gendarmerie enquête mais qu’est-ce que voulez-vous faire ? La dernière fois, on a en arrêté trois. Pour cette fois, je ne sais pas. On ne peut pas mettre des caméras dans toutes les rues. Qu’est-ce qu’il faut faire ? Les remettre à la justice… Les juges les remettent dehors. On connaît le problème. Quand les auteurs des faits seront arrêtés, ils seront traduits devant la justice et la justice agira en fonction de ce qu’elle veut faire. On est dans un état de droit” confie le maire un brin fataliste.

Christian Bussy : “Moi, je n’ai pas peur, je déposerais plainte”

Sans tomber dans la psychose, le premier magistrat souhaite inciter ses concitoyens “à la vigilance. Il ne faut pas hésiter à déposer plainte et à rapporter immédiatement à la gendarmerie les faits. Le problème est que les gens n’osent plus déposer plainte de peur d’être menacé. Il faut qu’ils m’appellent et je déposerais plainte parce que, moi, je n’ai pas peur”. Si l’extension du réseau de caméras aux quatre coins de la ville “n’est pas à l’ordre du jour” selon Christian Bussy, ce dernier reconnaît toutefois l’aide précieuse qu’apporte la vidéosurveillance : “Les caméras nous signalent quand même l’identification de certaines personnes qui se déplacent la nuit. Après, il faut prouver que ce sont elles qui ont mis le feu, c’est cela problème. Enfin, on constate que ces incendies ne surviennent pas tard dans la nuit, entre 19h30 et 22h. Si cela se trouve, ce sont des gamins. Aussi, je m’adresse aux parents, il ne faut pas laisser traîner ses enfants dehors après 20h à ne pas savoir ce qu’ils font…”.

Sur la photo : l’allée du château porte encore les stigmates des incendies 15 jours après les faits.




advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne