bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Leyment

Inauguration

Inauguration

Un Square du 19 mars 1962 pour que personne n’oublie jamais

Un Square du 19 mars 1962 pour que personne n’oublie jamais
Après la place des Anciens combattants, le village a désormais son Square du 19 mars 1962. En quelques mois la municipalité a ainsi répondu à une attente forte des anciens combattants et membres de la FNACA.

 

Il y a encore quelques mois, Leyment ne comportait aucune rue ou place, qui par son nom rendait hommage à ses anciens combattants. Un fait assez rare, car si la “rue de l’église” est la plus répandue dans les communes de l’hexagone, les rues relatives aux conflits qui ont marqué l’histoire se comptent également par milliers.

C’est désormais une chose révolue. Après la transformation de la place de la mairie en place des Anciens combattants en fin d’année 2016, c’est maintenant la plaque commémorative du Square du 19 mars 1962, date du cessez-le-feu officiel de la guerre d’Algérie, qui vient d’être inaugurée. Un projet porté depuis plusieurs mois par les anciens combattants de la FNACA, qui étaient nombreux sur place pour saluer cette initiative.

René Rigaud avait prêté son concours pour le déroulement de cet événement présidé par Marylin Bottex, maire de Leyment, entourée des membres du Conseil municipal, mais aussi du député Charles de La Verpillière, du conseiller régional Alexandre Nanchi, de Robert Gillet, secrétaire départemental adjoint de la FNACA, mais aussi Maurice Broizat, président du Comité de Lagnieu et de nombreux présidents des comités voisins et du monde des anciens combattants accompagnés de leurs porte-drapeaux. Marylin Bottex a rappelé qu’il était du devoir des élus “d’honorer les combattants de cette guerre qui ne disait pas son nom”. Charles de La Verpillière a évoqué l’importance de perpétuer le devoir de mémoire, dont les anciens d’Algérie ont maintenant les seuls témoins. Georges Dusquesne également membre local de la FNACA et Leymentais, a remercié au nom de ses camarades, Mme le maire et son Conseil “merci d’avoir répondu à notre demande de créer ce square” a t-il déclaré tout en évoquant la mémoire de Roger Bernard, jeune appelé de Vaux-en-Bugey, sauvagement assassiné dans les Aurés le 16 mars 1962 avec 4 camarades de combat, ainsi que Jean-Claude, fils du capitaine Poupon du camp de Leyment, muté depuis peu de temps et mort au combat le 2 juillet 1959. “Son décès a été annoncé aux Leymentais au cours de la messe” a t-il rappelé. Une gerbe a été déposée au pied de la plaque commémorative. Robert Gillet a ensuite pris la parole afin d’évoquer les différentes luttes de la FNACA pour obtenir la reconnaissance de combattant et l’officialisation de la date du 19 mars 1962 obtenue 50 ans après le cessez-le-feu. Il a aussi évoqué le sort des 164 “camarades” du département qui ne sont jamais revenus dont le nom est gravé sur le mémorial départemental de Bourg en Bresse. Une cérémonie qui a été marquée par un moment chargé d’émotion, lorsque la Marseillaise a été chantée en cœur par tous les participants, dont les 22 porte-drapeaux qui s’étaient déplacés à Leyment ce jour-là.




advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne