bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Ambérieu

Politique

Politique

Les commentaires du maire sur les élections présidentielles

Les commentaires du maire sur les élections présidentielles
Daniel Fabre, maire UDI d’Ambérieu, commente les résultats des élections présidentielles.

 

Les Français ont désigné leur nouveau président de la République pour 5 ans. Pour revenir d’abord au 1er tour, quelle réflexion tirez-vous des résultats ?

Je m’attendais à l’absence des partis historiques au second tour (PS et LR. N.D.L.R.), vu le contexte national, mais j’ai été très surpris par le fait que ce soit les deux extrêmes qui sont arrivés en tête à Ambérieu, Mélenchon et Le Pen. Sur la totalité des 8 bureaux, ce sont les deux listes extrémistes qui sont arrivées en tête, dans l’ordre, Le Pen et Mélenchon. Sur le plan national il n’y a pas eu de surprise. J’ai été le premier à dire que la droite s’est battue toute seule. Elle récupère ce qu’elle a elle-même jeté, normal… Il aurait fallu un autre candidat à droite, c’est une évidence.

11 candidats au départ, deux seulement qualifiés pour le second tour. Les Français ont-ils vraiment le choix ? Ne faudrait-il pas changer le mode d’élection de la Présidentielle ?

Je n’ai pas assez de recul pour dire quoi que ce soit là-dessus. Je constate deux choses : il n’y a pas eu ce front républicain qu’il y avait eu il y a 15 ans en arrière, ce qui est à mon avis très grave, et il y a eu une nette victoire malgré le nombre de votes blancs et une abstention relativement importante. Je pose plutôt la question de la mise en relief des votes blancs. Les gens prennent la peine de se déplacer, de s’exprimer, mais ce n’est pas pris en compte. Quand on voit la proportion que ça atteint aujourd’hui, ça mérite qu’on s’interroge.

Emmanuel Macron est le nouveau président. Un mot à ce sujet ?

Je suis inquiet en tant que maire par rapport à ce qu’il a annoncé : la suppression de la taxe d’habitation. Il a annoncé dans la même phrase qu’elle sera compensée, mais on ne sait pas par qui ni sous quelle forme. En tant que citoyen, je trouve que c’est plutôt une bonne nouvelle. C’est le seul qui a porté un message d’espoir, c’est le seul qui a positivé sur tout un tas de domaines. Il est jeune, pro-européen. Moi, ça me convient.

Le Front National a atteint les 10 millions de voix, un score historique…

En dehors du fait que Marine Le Pen a su édulcorer son discours par rapport à son père, il y a un vrai ras-le-bol qui s’est exprimé, notamment dans les zones rurales. Il faudra prendre en compte cela lors des prochaines élections législatives. Elle a aussi profité du fait que ce front républicain ne se soit pas fait. La brèche a été ouverte, certes par “Debout la France”, mais elle a été ouverte et cela ouvre la porte à beaucoup de choses. Et de ce point de vue-là, c’est très inquiétant.

Vous pensez comme d’autres que dans 5 ans le Front National sera à la tête de la présidence ? C’est inévitable ?

Je le dis depuis plusieurs années ou au moins depuis plusieurs mois. Emmanuel Macron a une terrible responsabilité. S’il échoue dans son projet et dans son programme, dans 5 ans, c’est inéluctable…

Au second tour, l’UDI de l’Ain a appelé à voter Macron. L’avez-vous fait ?

Tout-à-fait.

Et au premier tour ?

J’ai suivi les consignes nationales qui étaient de voter pour le candidat issu des primaires de la droite et du centre, M. Fillon, même si je n’étais pas d’accord à l’origine sur ce candidat.

On entend dire que vous pourriez quitter l’UDI pour rejoindre le groupe Les Républicains…

Il fera jour demain…

Mais encore ? Vous réfléchissez ?

C’est tout réfléchi, mais aujourd’hui on n’est pas dans cette temporalité-là. Comme je l’ai dit dimanche soir, aujourd’hui on est à la mi-temps. Il reste deux étapes très importantes. C’est bien d’avoir un président élu, et même bien élu, mais maintenant il doit trouver sa majorité et faire en sorte que son projet soit en cohérence avec les gens avec qui il va gouverner . Laissons passer les Législatives, il y a un combat local encore à mener. Ensuite, on verra.

Qui allez-vous soutenir sur la circonscription d’Ambérieu ?

Damien Abad. Je serai présent au lancement de sa campagne ce soir à Cerdon (entretien réalisé le mardi 9 mai au matin. N.D.L.R.).




advertising advertising advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne