bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Ambérieu

Rythmes scolaires

Rythmes scolaires

Retour à la semaine de 4 jours d’école : “on prendra le temps de la réflexion” pour le maire d’Ambérieu

Retour à la semaine de 4 jours d’école : “on prendra le temps de la réflexion” pour le maire d’Ambérieu
Le nouveau gouvernement a décidé de donner la possibilité par décret de revenir à la semaine de 4 jours d’école au lieu des 4,5 jours institués en septembre 2014 par le gouvernement précédent. Une réforme voulue pour un meilleur apprentissage avec 5 mâtinés de classe au lieu de 4, mais qui avait modifié l’organisation des familles et eu une incidence financière pour nombre d’entre elles, ainsi que sur les finances des communes qui devaient organiser des Temps d’Accueil Périscolaires. Pour le maire d’Ambérieu il est trop tard pour la prochaine rentrée, mais Daniel Fabre veut prendre le temps de la réflexion.

 

Le décret donnant la possibilité aux communes et aux établissements scolaires du 1er degré de revenir à la semaine de quatre jours d’école est paru au Journal Officiel. Quelles sont les intentions du maire d’Ambérieu à ce sujet ?

Elles sont claires et ont été définies avec l’adjoint aux affaires scolaires : on ne touche à rien pour la rentrée scolaire 2017. On prendra le temps de la réflexion.

Comment allez-vous travailler cette possibilité ?

On va profiter de l’année scolaire 2017-2018 pour remettre en route le comité de pilotage, créé en 2014, qui avait notamment travaillé sur la réorganisation totale des temps périscolaires. Il comprend tous les membres qui sont touchés de près ou de loin par les activités scolaires, les représentants des parents d’élèves, les services municipaux, les enseignants. C’est un groupe de pilotage qui avait bien fonctionné. On va s’en servir pour étudier les possibilités données par le décret, et pour prendre une décision, qui, éventuellement, pourrait s’appliquer à partir de la rentrée 2018.

Avez-vous consulté les enseignants ?

Il n’y a eu aucune consultation d’organisée pour l’instant, mais il semble que les avis sont très partagés. C’est pour cela que l’on va prendre le temps de réfléchir. Mais je précise que si nous remettons en route le comité de pilotage, c’est parce que je souhaite que ce soit une décision collective et pas que ce soit simplement deux personnes dans un coin qui prennent la décision…

Quel est votre avis de maire ?

S’il y avait simplement l’aspect financier, car ça nous coûte très cher, de l’ordre de 100.000e par an, je ne me poserais même pas la question, je reviendrais à la semaine de quatre jours. Mais c’est plus complexe que ça. On touche à la qualité de vie des enfants, à la qualité de vie des enseignants, du personnel périscolaire… Je ne veux pas d’une décision hâtive ou d’une décision de contradiction par rapport à une décision qui avait été prise par la majorité précédente.

Avez-vous des garanties que le fonds d’amorçage de 50e, donné par an et par enfant par l’Etat pour participer au financement des TAP, sera maintenu pour cette prochaine année scolaire ?

Je ne sais pas. Il semblerait qu’il n’y ait rien à ce sujet dans le décret et je n’ai entendu aucun bruit de couloir.

Que va devenir le personnel qui avait été embauché pour assurer les Temps d’Accueil Périscolaires mis en place par la réforme des 4,5 jours d’école ?

Au jour d’aujourd’hui je ne sais pas. C’est aussi pour ça qu’on se donne le temps de la réflexion. Mais je voudrais rappeler que la ville d’Ambérieu avait décidé, sur décision de madame le maire, d’anticiper la réforme des 4,5 jours d’école et de faire partie des villes pilotes, en septembre 2013. Ce qui veut dire que de l’eau a coulé sous les ponts. Du personnel a été effectivement embauché pour assurer ce type de service, mais qu’on ne va pas faire n’importe quoi avec n’importe qui. Pour des communes de moindre importance qui ont pris des prestataires ou se sont regroupées pour organiser des activités, c’est peut-être plus facile de casser ces dispositifs-là. Mais il y a une dimension humaine. Il faut regarder ça de très près. Ce n’est pas une patate chaude qu’on donne au comité de pilotage. Je veux vraiment que la décision soit concertée, collective et que le comité prenne en compte dans sa réflexion toutes les dimensions du problème. Si on devait appliquer des choses pour la prochaine rentrée de septembre, ça me paraîtrait tout-à-fait ridicule.

Où pourrait être affecté le personnel ?

C’est à voir. Il faut regarder ce que ça représente : il y a peut-être beaucoup de personnes mais il n’y a pas beaucoup de temps complets. Il faudra ensuite regarder, si on revient à la semaine de quatre jours, comment on pourra réorienter ou réaffecté les personnes. Mais pour le moment je ne sais pas.




advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne