bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Meximieux

Commerce

Commerce

La Cour des Lys met la clé sous la porte

La Cour des Lys met la clé sous la porte
Depuis le 20 juin, l’hôtel-restaurant La Cour des Lys est définitivement fermé pour cause de liquidation judiciaire. Une triste fin pour cet établissement renommé de la ville, anciennement chez Lutz.

Une page se tourne avec la fermeture définitive de La Cour des Lys. Cet hôtel-restaurant de charme, ancien relais de poste, aura vu défiler bon nombre de générations dans ses murs. Grâce à la qualité et l’excellence de sa cuisine, Claude Lutz qui est passé par chez Bocuse, réussira de faire de ce lieu, une maison réputée sur Meximieux. En 2007, ce dernier laissa la cogestion de l’établissement à Frédéric Navez, maître cuisinier de France, associé à Claudine et Philippe Mosagna. Par la suite, ce couple qui tient également une brasserie à Jonage, prendra seul la gestion de cette institution meximiarde.
Après des dernières semaines agitées marquées par un mouvement de grève d’une partie du personnel consécutif à des griefs profonds avec les gérants, La Cour des Lys est contrainte de mettre la clef sous la porte. Le 21 juin dernier, c’est avec stupeur que les salariés ont appris la liquidation judiciaire de l’établissement. Une situation particulièrement contrariante pour Fernande Lecarpentier, la gouvernante générale de l’hôtel et responsable de salle. Cette dernière qui loge sur place dans son appartement meublé par ses soins ne pouvait, en effet, plus accéder à son domicile. Le code d’accès ayant été changé par La Cour des Lys. “Lorsque je me suis retrouvée devant la porte close pour pouvoir pénétrer chez moi, j’ai ressenti cela comme un viol. Je suis révoltée contre ce manque d’humanité de la part de mes employeurs” confie l’intéressée qui a trouvé refuge chez Jean-Charles Lecomte, le chef de cuisine qui a reçu sa lettre de licenciement le 12 juin. “Je n’ai aucune faute. On me licencie pour m’être emporté verbalement pour avoir défendu ma jeune apprentie qui était harcelée moralement et religieusement” explique le chef de cuisine. En attendant, Fernande Lecarpentier doit attendre que le liquidateur Maître Reverdy de Lyon effectue un état des lieux, pour déménager ses affaires personnelles. Par ailleurs, les six ex-salariés de l’hôtel-restaurant étaient convoqués lundi 3 juillet chez le liquidateur lyonnais afin de connaître le montant de leurs indemnités (deux mois de salaire., congés payés…). Ces derniers entendent récupérer leurs dus et, s’il le faut, n’excluent pas de saisir le tribunal des prud’hommes.
Joints également par téléphone, les gérants Claudine et Philippe Mosagna n’ont pas souhaité faire de commentaires, se contentant juste de remettre en cause l’article paru dans nos colonnes au mois de mai dernier (Le Journal de la Côtière n° 1092). À cette époque déjà, le couple de gérants qui avait été contacté par nos soins, n’avait pas voulu s’exprimer sur la situation de leur établissement.




advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne