bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Saint Jean le Vieux


Clément Martelin et son projet permacole : une autre façon de jardiner et de philosopher

Clément Martelin et son projet permacole : une autre façon de jardiner et de philosopher
Clément Martelin, initiateur de la junior association baptisée “Côté potager”, a créé dans la commune un jardin potager en permaculture. Une autre façon de jardiner, mais aussi de philosopher sur les bienfaits d’une agriculture raisonnée et raisonnable.
Rencontre.

 

Clément, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer comment est née l’initiative de créer “Côté potager” ?
Je suis un jeune Vicusien de 17 ans, passionné depuis longtemps par le jardinage et les fleurs. J’ai créé avec Céline Patin, l’association “Côté potager” dont le but est de mettre en place des jardins partagés, de faire découvrir la permaculture et d’organiser des rencontres entre particuliers, des passionnés, des jardiniers en herbe, confirmés ou pas du tout.
D’un point de vue personnel, j’ai un frère et une sœur et je suis élève au CECOF d’Ambérieu où je prépare un CAP de fleuriste.

Où pratiquez-vous la permaculture à St-Jean-Le-Vieux et quel est le mode de fonctionnement de l’association ?
La municipalité a mis gracieusement à disposition de l’association trois terrains sur lesquels seront installés des jardins partagés avec un système agricole très simple et dont le principe est d’être cultivé par les habitants. C’est ouvert aux personnes de la commune dépourvues ou non de jardin, mais souhaitant cultiver des légumes de façon naturelle, sans aucun pesticide. Attention ce n’est pas de la culture bio mais de la culture naturelle. Cette méthode de culture est encore méconnue et je voulais la faire connaître aux Vicusiens et Vicusiennes.

Que trouve-t-on dans les jardins et quels sont vos principes de culture ?
Actuellement, nous avons utilisé un premier terrain où poussent des tomates, des courgettes, des courges, des haricots verts, des aubergines blanches, des fleurs, des arbres fruitiers, etc... Sur cette petite surface, le rendement est doublé même sans l’intervention du jardinier car tout est pensé pour que le jardin se développe naturellement. Nous n’arrosons pas le potager mais nous avons paillé le sol ce qui fait que le terrain n’est jamais laissé à nu, pour éviter le lessivage par la pluie des “bonnes choses” qu’il contient et l’assèchement par le soleil. Sous une épaisse couche de “mulch”, les vers de terre font leur travail de labour et la terre reste humide et fertile.
Nous travaillons également en partenariat avec InsectÔSphère, entreprise vicusienne dont la principale activité est la production d’organismes auxiliaires pour lutter contre les ravageurs des plantes.

D’autres projets particuliers à courte échéance ?
En effet, nous avons des projets car nous avons encore deux autres terrains qui sont à notre disposition. Sur le premier, il y a déjà quelques plantations et pour l’autre j’ai une idée plus particulière, mais je ne souhaite pas la divulguer pour le moment…
Par contre, il y a un autre projet que je voudrais mettre en place dans la commune, avec le concept “les Incroyables Comestibles”. C’est un mouvement mondial d’innovation sociale lancé en 2008 par un groupe de citoyens d’une ville du nord ouest de l’Angleterre. Je sais que cela existe dans quelques villes en France dont récemment Ambérieu-en-Bugey. On pourrait utiliser quelques bacs à fleurs municipaux et y faire pousser des fruits et des légumes qui seraient à la disposition gratuitement des passants qui voudront bien les cueillir.

Pour joindre Clément Martelin : cotepotager01@gmail.com




advertising advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne