bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Lagnieu

Association

Association

Une structure pour soutenir les malades du cancer en projet sur le canton

Une structure pour soutenir les malades du cancer  en projet sur le canton
Association de Saint-Vulbas, “Sein Vulbas en Rose” était invitée au forum des associations de Lagnieu. Créée au départ pour participer à l’opération Octobre Rose sur la sensibilisation au cancer du sein, elle a élargi son champ d’intervention pour aider les personnes atteintes d’une forme de cancer. Elle projette de créer une structure dédiée aux malades sur Saint-Vulbas, structure qui rayonnera sur tout le canton. Sabine André, la présidente de “Sein Vulbas en Rose”, présente l’association et son projet de Cocon.

 

Sabine André, pourquoi avez-vous exprimé le besoin de fonder “Sein Vulbas en Rose” en 2015 ?
J’ai été malade en 2014. J’ai fondé cette association pour faire part de mon expérience face à la maladie, parce que j’ai très très bien vécu ma maladie. J’estime avoir eu de la chance dans mon parcours avec la maladie. Ce qui m’a aidé c’est ma famille, mes amis et d’avoir une activité sportive. Le but de cette association était de partager mon expérience avec ceux qui en ont besoin, car tout le monde n’a pas la chance d’avoir une famille, des amis et de pouvoir faire du sport. Ce que j’ai voulu, c’est d’inciter les gens à avoir une activité sportive en participant à l’opération Octobre Rose. Au départ, on a fait la première course et marche pour se faire un peu de trésorerie pour préparer une seconde édition. J’avais dans l’idée de récolter de l’argent pour financer des licences sportives ou des adhésions à des clubs de gym pour les malades, mais c’est assez compliqué à mettre en place. Donc, on a décidé de bloquer la somme que nous avions récoltée lors d’Octobre Rose de l’année dernière pour mettre en place un projet. Mais si jamais on ne peut rien faire, on la reversera à Lyon Bérard.
Quels sont les domaines d’intervention de votre association ?
L’association a été créée à la base pour faire Octobre Rose (journée de sensibilisation au cancer du sein. N.D.L.R.). Ça se limitait donc à une journée à Saint-Vulbas. Ensuite, je suis aussi intervenue à la piscine de Saint-Vulbas où étaient organisés un aqua-gym rose et un biking rose. J’interviens de manière ponctuelle pour parler d’Octobre Rose quand des associations ou des événements me le proposent.
Vous avez aussi le projet de créer une structure à Saint-Vulbas que vous avez baptisé Le Cocon. Pouvez-vous en dire plus ?
Sabine André et Virginie Baré : C’est un lieu que nous allons créer pour accueillir les personnes touchées par le cancer. Il sera installé dans un local mis à disposition par la mairie de Saint-Vulbas, dans l’ancienne bibliothèque. Ce sera un lieu où les gens pourront se réunir pour discuter, et nous proposerons également des activités, en groupe et individuelles. Pour les activités de groupe il y aura de la sophrologie, du chi gong, de la gym douce et des ateliers d’esthétiques pour apprendre à se maquiller, à se coiffer ou à nouer les foulards. Il y aura aussi des ateliers individuels en esthétique et coiffure avec une esthéticienne et une socio-coiffeuse. C’est ouvert à tout le monde, homme et femme. Nous faisons cela dans un but d’accompagnement, de partage, pour que les gens puissent se rencontrer et discuter entre eux. C’est important dans ces moments-là. On se sent complètement isolé, c’est difficile d’en parler car ceux qui ne sont pas directement concernés ne comprennent pas forcément. Les malades ont tendance à s’isoler. Et il y a aussi le côté physique, avec la fatigue, la perte de cheveux, qui fait qu’on n’a pas forcément envie de sortir. Notre envie est de les faire sortir de leur isolement.
Où en êtes-vous dans ce projet ?
On recherche des partenaires. On a déposé des demandes auprès de la fondation Loréal et de la fondation Adrea, et on va contacter la communauté de communes et les communes afin qu’elles participent pour que le coût demandé aux malades soit moins cher. On recherche aussi des prestataires, notamment en art-thérapie, peinture, dessin, musique, tout ce qui permet de s’exprimer.
Quand ce Cocon va-t-il éclore ?
Quand la bibliothèque aura déménagé dans la nouvelle médiathèque qui est en cours de construction. Je pense en début d’année 2018.
Quel était votre intérêt en venant au forum de Lagnieu ?
Le Cocon va toucher toutes les communes du canton de Lagnieu, c’était donc important d’être à Lagnieu pour parler du Cocon, et aussi pour promouvoir notre course qui aura lieu le 1er octobre. Tous les bénéfices de cette course iront au Cocon. Plus on aura de monde, mieux ce sera.
Qui sont les membres du bureau de Sein Vulbas en Rose ?
Quand j’ai fondé l’association je suis allée chercher les gens que je voulais autour de moi pour leurs compétences. Il y a Elizabeth Montagnon, la vice-présidente, Cyril Gravier, le trésorier, et Nanou Auriak, la secrétaire, une dame de 81 ans qui est ma rose porte-bonheur, elle est toujours dynamique, toujours partante. Nous avons aussi quatre membres actifs : Christelle Brousse, Sylviane Ladeuille, Virginie Baré et Jean-Yves Montagnon.
Et les contacts ?
On a un profil Facebook et un site Internet (seinvulbasenrose.fr). Notre adresse mail est contact@seinvulbasenrose.fr.

Photo : Virginie Baré, Cyril Gravier et Sabine André, présidente de Sein Vulbas en Rose.




advertising advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne