bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Ambronay

Sports

Sports

970 concurrents au départ d’une 32ème édition parfaitement orchestrée

970 concurrents au départ d’une 32ème édition  parfaitement orchestrée
C’était la 32ème édition, et l’enthousiasme était celui du premier jour. Ils étaient près de 1.000 à prendre le départ de cette nouvelle édition du Triathl’Ain dimanche dernier. Malgré un terrain bien glissant, dame météo leur a accordé un répit salvateur. Sportifs aguerris, ou du dimanche, clubs ou familles, cette épreuve est devenue depuis plus de trois décennies un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui aiment chausser les baskets, enfourcher un vélo ou tenir une pagaie. Et il convient de souligner une fois encore, l’organisation impeccable assurée par le Canoë-Kayak Club de la Vallée de l'Ain.

 

Le Triathl’Ain c’est incontestablement le grand rendez-vous sportif de l’automne dans le département. Ils étaient très exactement 970 à s’élancer cette année. Des garçons, des filles, des jeunes et des moins jeunes, des sportifs occasionnels ou des athlètes de haut niveau. Quelques-uns n’avaient d’ailleurs pas hésité à parcourir quelques centaines de kilomètres pour en être, et parmi les locaux de l’épreuve, on notait la présence du triathlète d’Ambérieu Thierry Dupras, ou même la sympathique présence du cycliste professionnel Pierre-Luc Périchon (qui pour l’anecdote a crevé). Jusqu’au départ pourtant, les organisateurs ont craint le pire, avec des conditions climatiques exécrables qui laissaient présager une épreuve dantesque. Puis comme si les “bons esprits du Bugey et de la vallée de l’Ain” avaient décidé que cela en était assez, les intempéries se sont subitement calmées pour laisser place aux artistes du dérapage contrôlé. “Le terrain était évidemment très gras, mais globalement c’était bien, tout était presque parfait. Même les conditions de navigation” dira Jean-Louis Brune, nouveau président du Canoë Kayak Club de la Vallée de l’Ain et chef d’orchestre du Triathl’Ain depuis le retrait de Thierry Dupras. Un baptême du feu complètement réussi pour lui, même si évidemment il a fallu déployer des tonnes d’énergie pour offrir des conditions optimales : “c’est toujours énormément de travail, beaucoup de soucis aussi car nous n’avons pas le droit à l’erreur et nous voulons que ce soit le plus parfait possible. Cette année encore, près de 90 bénévoles ont mis la main à la pâte et étaient présents sur le terrain le jour J. Cela peut paraître beaucoup, mais nous sommes réellement en flux tendus. Il n’en faudrait pas moins, et cela pourrait être une des sérieuses préoccupations dans l’avenir” ajoute le président, qui pouvait, en outre s’appuyer sur un soutien du club cycliste de St-Jean-le-Vieux, de l’entente football d’Ambronay-St-Jean mais aussi du Secours populaire d’Ambérieu qui a assuré le service de près de 400 repas à l’issue des épreuves.
Les retours des concurrents ont en tout cas été excellents, preuve s’il en était besoin que l’investissement de tous les bénévoles n’est pas vain. Aucun blessé à signaler non plus, si ce n’est une entorse, ce qui est une performance pour une épreuve populaire de ce type.
D’un point de vue sportif, ce sont 228 équipes qui étaient engagées sur le raid long, 117 sur le raid découverte et 150 sur le mini-raid.
Sur le raid long, Gauthier Tavel et Vincent Faillard (O Bugey Raid) s’imposent, alors que le raid découverte est remporté par Yorik Ferriol et Alban Giudici (Les VCA). Enfin, sur le mini-raid, la victoire revient à Tom Di Ciocco et Gaspar Gaudillere.
Les résultats détaillés peuvent être consultés sur le site : http://www.triathlain.org
À peine cette 32ème édition est-elle enterrée, que les organisateurs ont déjà la tête tournée vers l’épreuve 2018, car Jean-Louis Brune le confirme, il y aura une 33ème édition, bien évidemment. Un premier débriefing a eu lieu dès le dimanche soir, et quelques nouvelles idées pourraient émerger : “les idées ne manquent pas, c’est certain. L’envie est là. Mais ce qu’il faudra, c’est en avoir les moyens à la fois humains, matériels et de la disponibilité. Dans tous les cas nous souhaitons continuer à innover, en gardant toujours en tête l’objectif n°1 : que l’organisation reste impeccable. Car à chaque Triathl’Ain, c’est aussi et peut-être avant tout, une véritable performance pour les organisateurs” .

 




advertising advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne