bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Pont-d’Ain

Politique

Politique

Laurent Wauquiez en meeting acclamé par une salle comble

Laurent Wauquiez en meeting acclamé par une salle comble
C’est par une salle comble que Laurent Wauquiez a été accueilli à Pont-d’Ain. Le candidat à la présidence des Républicains a fait son entrée accompagné des députés Damien Abad, Xavier Breton, et Charles de la Verpillière, mais aussi Jean Deguerry, président du Conseil départemental, Stéphanie Pernot-Beaudon, vice présidente de la Région, et Patrick Chaize sénateur.

 

Laurent Wauquiez est sur tous les fronts. En tant que président de la région, mais également en campagne pour la présidence des Républicains, il multiplie les déplacements, jonglant entre ses attributions et ses velléités politiques. C’est ainsi qu’il était en déplacement dans l’Ain en ce début de semaine, avec un premier arrêt symbolique au cœur de la Dombes au sein du Parc des Oiseaux. Sur place, il a validé et signé avec le préfet de l’Ain, Arnaud Cochet, la révision du Contrat de Plan Etat-Région (CPER) 2015-2020 en présence de Damien Abad et Jean Deguerry. Dans l’après midi, il a signé un nouveau partenariat de la Région Auvergne Rhône Alpes avec le club de rugby d’Oyonnax (USO), avant de recoiffer sa casquette de candidat en campagne à l’occasion d’un premier grand meeting départemental qui se tenait à Pont-d’Ain. Laurent Wauquiez a été accueilli par une salle comble, et tout au long de son discours, qui s’est voulu “rassembleur”, il s’est efforcé de défendre à la fois les idées d’une droite sociale, mais aussi la valeur du travail, la place des campagnes et des villages “qui ont été laissés à l'abandon”. Il a passé en revue la situation économique de la France, a insisté sur la nécessité de mieux contrôler l'immigration, évoquant notamment le rétablissement de “l'exigence d'assimilation”. Il a insisté sur le principe de l'identité culturelle en protégeant sans relâche le principe de laïcité et en clamant haut et fort son refus de reculer devant les pressions communautaristes.
Alors qu'incontestablement, Laurent Wauquiez s’efforce aujourd’hui de se poser comme l’un des premiers opposants au chef de l’État, il n’a pas oublié pas non plus pas d'égratigner certains de ses anciens alliés, avec plus particulièrement en ligne de mire, Édouard Philippe, Bruno Le Maire ou Gérald Darmanin.
En ce qui concerne sa “pseudo alliance” avec le Front National, dixit Laurent Wauquiez, il a réaffirmé une position tranchée, estimant qu’il n’y avait aucune porosité entre lui et l’extrême droite. “Il n’y aura aucune alliance avec les élus du Front National” a t-il reprécisé, affirmant que tous ceux qui ne partageront pas cette ligne, ne feront pas partie de son équipe.
Laurent Wauquiez s’est également efforcé de recoller les morceaux avec un électorat désabusé, souhaitant que les Républicains puissent s’adresser à ceux qu’ils ont déçus. “Notre famille a besoin de retrouver de la clarté” a-t-il martelé et “la droite doit maintenant incarner, la force, le courage et l’ambition que les Français attendent”.





advertising advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne