bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Château-Gaillard

Trekking

Trekking

Jean-François Richer a réalisé le mythique grand tour des Annapurnas

Jean-François Richer a réalisé le mythique grand tour des Annapurnas
Faire le grand tour des Annapurnas en trekking, c’était l’un des rêves de Jean-François Richer, un habitant du hameau de Cormoz, déjà habitué des longues escapades. Un voyage sur les plus hauts sommets du monde qu’il vient de concrétiser.

 

Accompagné de sa cousine Paulette, une habituée des marches en montagne, Jean-François Richer est parti durant un mois faire le tour du massif des Annapurnas, au Népal, ce qui constitue à la fois un défi sportif et une aventure humaine hors du commun. Après avoir fait escale à Francfort et à New Delhi, ils ont atterri à Katmandou, au terme d’un voyage de vingt-trois heures, et ont commencé par passer deux jours à visiter la capitale du Népal, véritable trésor niché au milieu des montagnes, d’une richesse culturelle et historique exceptionnelle. Puis le troisième jour, c’est la véritable aventure qui a commencé, dans la ville de Besisahar, avec le début de ce trek “mythique”, après plusieurs heures de taxi sur des routes encombrées et plutôt chaotiques. Chaque jour, les deux randonneurs, accompagnés d’un guide népalais, ont marché durant six à sept heures, sur des sentiers où cheminaient de nombreux autres groupes, enchaînant montées et descentes, parfois au bord de précipices vertigineux, traversant des ponts de singes impressionnants. Ils ont pris leurs repas et dormi dans des lodges, sortes d’auberges au confort assez sommaires, aménagées spécialement pour les randonneurs, et qui servent une nourriture généralement délicieuse, où le riz est évidemment omniprésent. Ils sont allés vers le nord, traversant des paysages à couper le souffle, suivant des vallées verdoyantes agrémentées de rizières et de nombreuses cascades, du moins jusqu’à trois mille cinq cents mètres d’altitude. Ils ont même pu se baigner dans plusieurs sources d’eau chaude. Ensuite, la végétation s’est faite de plus en plus rare, le paysage est devenu minéral. Les villages eux aussi se sont raréfiés, les dernières habitations se trouvant vers quatre mille mètres. Puis, au bout de neuf jours d’efforts, c’était l’arrivée au point culminant du trek, la passe de Thorang-La, à 5416 mètres d’altitude, l’un des cols les plus hauts du monde. L’oxygène y est rare, rendant l’effort d’autant plus rude, et il est hors de question d’y stationner trop longtemps. La marche s’est poursuivie ensuite pendant trois jours, en direction du sud-ouest, jusqu’à Tatopani, de l’autre côté des Annapurnas, puis il y a eu le retour par la route à Katmandou. Lors de ce trajet, ils ont le bonheur de visiter Lumbini, village natal de Bouddha, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. De cette expérience très enrichissante, Paulette et Jean-François auront surtout retenu l’extraordinaire gentillesse des Népalais, qui partout leur ont réservé un accueil extrêmement chaleureux.




advertising advertising advertising advertising advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne