bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Ambérieu

Collège Saint Exupéry

Collège Saint Exupéry

Au secours, leur collège va craquer !

Au secours, leur collège va craquer !
Les enseignants du collège public Saint Exupéry ont cessé leur cours pendant une heure mardi après-midi, pour pointer du doigt des effectifs trop nombreux dans un établissement devenu de ce fait trop petit. La qualité d’enseignement est remise en cause d’après eux, mais aussi la sécurité des élèves.

 

Après les élèves du lycée solaire il y a quelques semaines, c’était au tour de la soixantaine d’enseignants du collège Saint Exupéry de débrayer pendant une heure en arrêtant de faire cours ce mardi dernier. Ici aussi il s’agissait de motiver les décideurs politiques, en l’occurrence le Conseil départemental de l’Ain pour le collège, à passer la seconde pour améliorer les conditions d’enseignement mais aussi d’hygiène et de sécurité dans un établissement bondé.

971 élèves au collège

Actuellement, le collège Saint Exupéry d’Ambérieu compte 971 élèves, en comptant les jeunes du foyer de demandeurs d’asile d’Ambérieu et les mineurs isolés du DDAMIE de Jujurieux. Beaucoup trop pour un établissement qui n’a pas été calibré à son origine dans les années 60 pour en accueillir autant. Du coup, les élèves manquent de temps pour déjeuner au restaurant scolaire qui doit servir 700 repas en moyenne par jour, ce qui fait qu’ils arrivent en retard en cours ou qu’ils ne mangent pas du tout. Les salles d’études sont pleines, il manque aussi des salles de classe, les couloirs sont trop étroits ce qui entraîne des bousculades, la salle informatique n’est équipée que de 15 ordinateurs seulement et les sorties longues à 16h en raison du nombre d’élèves engendrent des tensions croissantes entre les élèves, dedans et en dehors de l’établissement à cause de l’attente. Ces points soulevés par les enseignants ont été confirmés sur place par Lisa et Mathieu, deux élèves de 3ème.
Mais outre les conditions d’enseignement et l’ambiance générale tendue dans un établissement saturé où l’ensemble les agents pâtissent également de cette situation, les professeurs craignent aussi pour la sécurité des élèves. Les abords du collège entourés de routes et la taille de la cour pour près de 1.000 élèves, posent des questions de sécurité. Il y a beaucoup de tensions pendant les récrés à cause de la promiscuité, et en cas de bagarre ou d’autre événement prétexte à excitation, le mouvement de foule engendré fait craindre le pire aux équipes pédagogiques. D’ailleurs, au moment de notre venue mardi, il y a eu une bousculade dans la cour quand les journalistes ont sorti leur appareil photo. Résultat, une élève a dû être sortie du groupe par des CPE : elle avait été blessée pendant la cohue et boitait…
Et il y a aussi les conditions d’hygiène des élèves dont se plaignent les enseignants. Il y a seulement 20 toilettes au collège alors qu’il en faudrait 40 d’après Noémie Jourdain, une enseignante. Il y en a 12 pour les garçons, dont 8 urinoirs, et 8 pour les filles. Les toilettes garçon sont cependant souvent fermées à cause des dégradations commises. Ils peuvent bien sûr demander les clefs, mais quand il y a urgence…

Les enseignants demandent une solution pérenne

Voici donc les conditions d’enseignement et de sécurité existantes dans le collège public de la 3ème ville du département, pointées du doigt par les enseignants de Saint Exupéry. L’une des solutions pour donner un peu d’air au collège passe par l’ouverture du nouveau collège de Serrières-de-Briord. Grâce à cette ouverture à la rentrée 2018 et à une sorte de jeu de domino, les effectifs devraient baisser en étant dispatchés dans d’autres établissements. Les collégiens de Saint-Denis n’iraient ainsi plus à Ambérieu mais au collège de Lagnieu. En lien avec l’Académie et le Conseil départemental, le principal de Saint Exupéry, Marc Dalin, est confiant dans l’élaboration d’une nouvelle carte scolaire qui pourrait selon lui ramener les effectifs à 810 élèves, ce qui serait plus confortable.
Mais les enseignants rencontrés sur place mardi n’y croient pas trop, puisqu’aucune nouvelle ligne de bus ne devrait être créée. Il existe aussi un projet d’extension pour le collège ambarrois mené par le Conseil départemental. Mais les premiers coups de pelle ne devraient pas être donnés avant 8 ans d’après les enseignants. Or il y a urgence à intervenir en faveur du collège Saint Exupéry pour les professeurs, vu les conditions de vie scolaire mais aussi les nouvelles constructions qui poussent alentours. Le dynamisme économique de la région engendre effectivement l’arrivée de nouvelles familles à Ambérieu. Il y a ainsi un tiers d’élèves sortant pour deux tiers d’entrants au collège. Les effectifs ne sont donc pas près de baisser.
Pour les enseignants de Saint Exupéry, il ne fait nul doute qu’Ambérieu a besoin d’un second collège. Ce serait, pour eux, la solution la plus pérenne.



 

Photos : le collège Saint Exupéry est devenu trop petit avec plus de 900 élèves : Noémie Jourdain et Céline Meurgue, enseignantes.




advertising advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne