bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Faits-Divers

Jugement

Jugement

Braquage ultra violent d’un restaurant à Ambérieu : dix ans de prison pour l’un des auteurs

Braquage ultra violent d’un restaurant à Ambérieu :  dix ans de prison pour l’un des auteurs
Ce n’est pas devant le tribunal correctionnel, mais bien devant les assises de l’Ain qu’étaient jugés, la semaine dernière, les auteurs d’un braquage ultra violent commis en 2015 au sein du restaurant Planète Asie à Ambérieu. Une virée impitoyable stoppée par le courage d’un père et ses deux fils, qui resteront marqués à jamais par cette terrible nuit d’un dimanche du mois de mai.

 

Les faits s’étaient déroulés durant la nuit du dimanche 3 mai 2015. Après le service du samedi soir, le gérant de l’établissement Planète Asie, situé avenue de la Libération à Ambérieu, est en compagnie de ses deux fils qui travaillent à ses côtés dans le restaurant.
Ce soir-là, ils se reposent tous trois dans un petit appartement de fonction sur place.
Tout à coup, vers 3 heures du matin, deux individus cagoulés fracturent une ouverture du restaurant et pénètrent dans les lieux. Ils filent vers l’appartement, et face au père et à ses deux fils, l’un des hommes sort une arme de poing alors que son complice les menace d’un pied de biche.
Ils demandent la recette, mais les commerçants n’obtempèrent pas, opposant un refus catégorique à leurs injonctions. En réprimande, l’un d’eux, qui tente de s’interposer, reçoit un très violent coup de cross sur la tête, alors que les deux autres sont tenus en respect.
Les braqueurs les obligent alors à se tenir tous les trois allongés sur un matelas avec une couverture sur la tête. Pendant que l’un fouille les lieux à la recherche de la recette, l’autre se tient prêt à les frapper au pied de biche s’ils bougent. Mais l’homme au pistolet ne trouve que quelques dizaines d’euros et s’emporte de nouveau. Le père, âgé d’une cinquantaine d’années, est frappé à plusieurs reprises avec la crosse de l’arme. Finalement il se rebiffe et la situation dégénère en pugilat. Les coups pleuvent de part et d’autre et dans la confusion générale un coup de feu est tiré. Par chance, personne ne sera touché, et ce sont les occupants des lieux qui prennent le dessus sur leurs agresseurs. Ils parviennent à maîtriser l’homme au pistolet. Son complice, lui, n’a d’autre alternative que de prendre la fuite. Poursuivi par les deux fils alors que leur père continue d’immobiliser le second malfrat, il se dégage à grands coups de pied de biche et parvient à leur échapper.
Les gendarmes, aussitôt alertés, trouvent sur place les commerçants qui maintiennent toujours l’un de leurs agresseurs plaqué au sol à l’aide d’une chaise. Ils procèdent à l’interpellation de cet homme âgé de 27 ans, qui se révèle être un habitué de la justice. Pendant ce temps, les victimes sont conduites à la clinique d’Ambérieu pour y recevoir des soins. Le père devra être opéré en urgence à la suite des coups reçus à la tête.
Dès le lendemain, le premier malfrat est placé en détention provisoire pour vol avec arme et violences. Il ne tarde pas à balancer l’identité de son complice, qui est interpellé à son tour peu après. Il s’agit d’un jeune homme de 24 ans, qui sera relâché à l’issue de sa garde à vue, en attente de son jugement. Un jugement qui intervenait donc la semaine dernière, non pas devant le tribunal correctionnel mais bien devant la cour d’assises de l’Ain, compte tenu de la gravité des faits et des moyens utilisés. Le “meneur”, habitué des séjours en prison et toujours en détention depuis le braquage, n’a pas vraiment pu faire valoir des circonstances atténuantes très sérieuses. Tout juste la défense a-t-elle pu invoquer devant les magistrats, une enfance difficile, un garçon à la dérive depuis trop longtemps. Il aurait proposé 1.000 euros à son complice pour l’accompagner dans cette galère. Il devait monter la garde alors que lui s’occupait du reste. Cela devait évidemment être un coup facile, dont le butin aurait été destiné, selon lui, à éponger des dettes de jeu. Bien sûr, rien ne s’est passé comme prévu...
Le plus jeune a tenté de minimiser son rôle, expliquant notamment qu’il s’était laissé entraîner, ou encore que les coups portés à l’aide du pied de biche visaient simplement à se défendre lorsque le père et les deux fils s’en sont pris à lui.
Quant à l’instigateur du braquage, sa ligne de défense s’est avérée très réduite. Déjà 15 condamnations à son actif, et bien des éléments à charge. Un individu “sans foi ni loi” qui frise le pathétique à l’image du témoignage des victimes, qui expliquent qu’alors qu’il était immobilisé en attendant l’arrivée des gendarmes, il aurait tenté de leur proposer une somme d’argent pour qu’ils le laissent s’enfuir...Quelques heures plus tard, il balançait le nom de celui qui l’accompagnait aux enquêteurs. Cet habitué des tribunaux, risquait gros cette fois. Il ne s’agissait plus du tribunal correctionnel mais bien des assises. Une peine de 8 à 10 ans de prison a été requise à son encontre, et 5 ans pour son complice. Le verdict a été rendu à l’issue d’un délibéré d’à peine deux heures, avec des réquisitions suivies et sans complaisance aucune, puisqu'il a finalement été condamné à une peine de 10 ans de prison alors que son acolyte a écopé de 5 ans.




advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne