bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


St-Eloi

Portrait

Portrait

Alain Meunier-Rivière, ornithologue amateur

Alain Meunier-Rivière, ornithologue amateur
Cet habitant du village aime passer son temps à observer la faune en pleine nature. Sa maison est devenue un refuge LPO (Ligue de Protection des Oiseaux). Rencontre.

Savoyard d’origine, précisément du massif des Bauges, Alain Meunier-Rivière habite Les Antinets depuis 39 ans, un petit hameau paisible situé à l’écart du centre bourg entre les Martins et la Faramande. Marié à une Parisienne, ce dessinateur industriel de formation est arrivé à Meximieux en 1972 où il occupa le poste de directeur de la Tréfilerie Archer. Véritable amoureux de la nature et des animaux, il est tombé sous le charme de Saint-Éloi en 1979. “Je cherchais à m’établir dans la Dombes pour observer les oiseaux et être un peu isolé dans la nature” confie l’intéressé, témoin privilégié de l’évolution de Saint-Éloi. À la fin des années 1970, le village comptait à peine 160 âmes. Les pompiers dont il faisait partie contribuaient pleinement à l’animation de la commune. “En plus des calendriers, on organisait la fête des jonquilles, le bal du 14 juillet et la “fameuse” choucroute de fin d’année” se souvient cet Eulalien d’adoption. Mais, faute d’effectif suffisamment nombreux, la caserne des pompiers dû fermer définitivement ses portes en juin 2003. Installé aux Antinets dans une ancienne ferme de métayer qu’il a retapé lui-même, entourée de champs et de bois à perte de vue, Alain Meunier-Rivière est aux premières loges pour observer et protéger les oiseaux, son plaisir quotidien.

“La diminution du nombre d’oiseaux, c’est affolant !”


Adhérent à la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) depuis une quarantaine d’années, ses observations sur le terrain lui ont permis de collecter une somme impressionnante de connaissances sur l’apparence et le comportement des oiseaux. Au regard de ces dernières décennies, quitte à en déplaire certains, son constat est plutôt alarmant : “La diminution du nombre d’oiseaux s’accélère de façon drastique. C’est affolant ! Les pesticides utilisés pour l’agriculture en sont la raison principale, surtout au niveau des rapaces. Il y a aussi des malades qui tirent à tout va. Les gens ne s’en rendent pas compte mais chaque être vivant a une utilité. Sans les oiseaux, il n’y aurait pas de biodiversité et sans biodiversité, pas de survie possible pour l’homme”.
Sa maison est un refuge LPO, ce qui l’engage à protéger les oiseaux, leur assurer la tranquillité et les nourrir par grand froid. “Les grands corbeaux, c’est extraordinaire ! C’est captivant à observer, je ne m’en lasse jamais” reconnaît Alain Meunier-Rivière qui avoue avoir une préférence pour le busard saint-martin. “Comme ma vue baisse, je me mets davantage à écouter les chants d’oiseaux. Par exemple, les fauvettes à tête noire ont un chant tonique et flûté, celui du rouge-gorge est doux et mélancolique” sourit cet homme passionnant qui, toujours équipé de sa paire de jumelles, aime bourlinguer sur les chemins communaux à la découverte de la faune locale.




advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne