bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Leyment

Délinquance

Délinquance

La municipalité signe le 95ème protocole de “participation citoyenne”

La municipalité signe le 95ème protocole de  “participation citoyenne”
C’est effectif depuis quelques jours. La mairie de Leyment vient de rejoindre le protocole de participation citoyenne qui permettra à la commune de mieux se prémunir contre les actes de délinquance, grâce notamment à la nomination de référents qui seront en lien avec la gendarmerie.

 

C’est en présence de la sous-préfète Pascale Preveirault, du capitaine Leclerc adjoint à la compagnie de Belley, des conseillers et d’un petit comité de référents, que la 95ème convention de participation citoyenne a été signée en mairie de Leyment. Le colonel Florence Guillaume, commandant au groupement de gendarmerie départemental de l’Ain, était présente au côté de Marilyn Bottex, la maire de Leyment : “la journée aujourd’hui et cette signature notamment, est pour moi particulièrement symbolique. Nous venons en effet de vivre des jours dramatiques en France, la journée de deuil national en hommage au colonel Beltrame a été éprouvante, et nous renvoie l’importance et l’acuité de la menace dans notre pays” a t-elle déclaré, ajoutant que la meilleure chose à faire est de remonter la tête : “on est dans l’espoir, dans un mode constructif”. Ce protocole aura néanmoins pris du temps : “nous souhaitions prendre notre temps, que celui-ci ne soit pas pris à la légère, Leyment est une grande étendue avec de nombreux quartiers, il fallait bien cibler les besoins”. Le dispositif de participation citoyenne comprend donc trois points importants comme le rappelait Florence Guillaume, et il va donc s’appuyer sur plusieurs axes : “la communauté de gendarmerie de Lagnieu couvre 13 communes et ne peut pas être partout en même temps, ce n’est pas de la délation de la part des habitants ou des référents, mais des renseignements, même de base. C’est à nous ensuite de faire les vérifications, d’apaiser parfois les situations et enclencher une désescalade des événements”. Le deuxième point concerne l’interactivité, “il faut poser les conditions d’un dialogue entre la gendarmerie et les habitants, il faut qu’il y ait plus de contacts tels que des échanges de mails ou par téléphone avec un référent de la brigade qui devrait prochainement être nommé”. Enfin, un troisième axe se veut complémentaire. La commandante de gendarmerie a ainsi tenu à rappeler que ses unités restaient la pierre angulaire de la démarche : “le dispositif ne se substitue en rien à nos missions de gendarmerie, il doit être animé avec plus de participation de la population”. La colonelle Guillaume conclura par ses mots : “ce protocole est porteur d’espoir, il participe au regain de vigilance...La sécurité cela se fait ensemble...”. Mme la sous-préfète a ensuite rappelé que le dispositif fonctionnait plutôt bien, sur l’ensemble du département, évoquant à son tour l’importance “d’être ensemble”, et de ne pas baisser les bras : “nous avons tous un rôle à jouer”. Une dizaine de référents ont été retenus pour l’instant à leyment, en fonction de leur situation géographique afin de couvrir au mieux le territoire concerné. À noter que des panneaux seront installés aux entrées du village pour matérialiser ce dispositif.

 




advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne