bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Miribel


Un chantier éducatif au cœur de la gendarmerie

Un chantier éducatif au cœur de la gendarmerie
C’est une première localement : deux jeunes originaires du quartier du Trève ont, durant une semaine, participer à un chantier éducatif au sein de la brigade de gendarmerie locale. Objectif : créer du lien.

Ils vivent à quelques centaines de mètres les uns des autres, et pourtant ils ne se connaissent qu’à travers les patrouilles. Les gendarmes et deux jeunes vivant dans le quartier du Trève ont partagé leur quotidien durant une semaine. Dans le cadre d’un chantier éducatif, et sous la houlette de Gharib Bourhrhine, éducateur de l’ADSEA, Atef Ben Khalifa et son acolyte, qui a souhaité rester annoyme, ont repeint les murs du couloir et de deux pièces de la brigade de gendarmerie. Ils sont accompagnés de Smaïl Targant, plâtrier peintre depuis 1975 sur Miribel.
Pour la bonne marche de ce chantier, chacun a dû passer au-delà des préjugés. Peindre dans une gendarmerie ? Atef Ben Khalifa ne voyait pas le problème : “Moi, je m’en foutais. Il y en a qui ont eu une appréhension au début. Mais cela se passe très bien. C’est des gens normaux, on rigole, on se tutoie, ce n’est pas leur monde d’un côté et le nôtre de l’autre. J’avais d’eux juste l’image des patrouilles, mais ils font beaucoup d’administratif. Ca doit être lourd pour eux.”
Les gendarmes ont de leur côté vérifié qui ils accueillaient dans leurs murs de façon à ce que tout se passe bien. “Il faut un peu de temps pour apprendre à se connaître” explique l’adjudant-chef Maniez. “Ce qui nous intéresse le plus, c’est l’échange, le partage, c’est de créer du lien. Ces occasions, on n’en a pas beaucoup. C’est la première fois que je vis cette expérience en 15 ans de gendarmerie. Et puis, le premier jour, je ne pense pas qu’ils savaient tenir un pinceau et ils ont fait un travail super propre. C’est un plus pour l’accueil du public” souligne-t-il en précisant que la gendarmerie remercie l’ADSEA.
Gharib Bourhrine résume : “Le chantier est un support, le plus important c’est la relation. Il faut voir comment les jeunes vont véhiculer l’image de la gendarmerie et comment la gendarmerie va véhiculer l’image par rapport aux autres jeunes.”
Les deux jeunes seront défrayés pour ce chantier et comptent partir en Russie, pour suivre la coupe du monde de football. Ils récolteront également des fonds en proposant une buvette et un barbecue au Trève lors du mois de ramadan et en organisant un tournoi de foot en juin… avec, peut-être, une équipe de la gendarmerie.
Les chantiers éducatifs en gendarmerie s’inscrivent dans le cadre de la prévention de délinquance mise en œuvre par les services de l’État dans les territoires et visent un rapprochement entre la population et les forces de sécurité. Ils sont rémunérés par le biais du fonds interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation. L’expérience a déjà eu lieu à Ornex, elle devrait également se renouveler prochainement à Ambérieu-en-Bugey.




advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne