bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Lagnieu

Entreprise

Entreprise

Apollo compte-il revendre Verallia ?

Apollo compte-il revendre Verallia ?
Apollo compte-t-il revendre le groupe Verallia ? Une rumeur circule à l’usine de verre de Lagnieu sur une proposition d’achat faite par un concurrent. Pour le moment, rien d’officiel, mais certains éléments font planer le doute sur les intentions de la nouvelle direction générale du groupe.

 

Entre tracts des syndicats sur le changement de direction à la tête du groupe Verallia et bruits de couloirs sur une proposition d’achat faite par un concurrent au groupe Apollo qui avait racheté la filiale emballage en verre du groupe Saint-Gobain en 2015, les inquiétudes semblent diverses actuellement à l’usine de verre de Lagnieu.
En avril dernier d’abord, les syndicats CFDT et CGT de l’usine ont produit et distribué chacun leur tract, pour faire part de leurs inquiétudes suite au changement de la direction générale du groupe. Avec l’arrivée d’un nouveau PDG à la tête de Verallia, la CFDT estime pour sa part que la page Saint-Gobain est définitivement tournée, avec plusieurs départs signalés du côté de “l’ancienne garde (...) afin que notre PDG fasse rentrer la sienne, toute dévouée à sa vision et à celle d’Apollo”. Pour le syndicat CFDT, si l’ambition affichée de la nouvelle direction générale est que Verallia soit le N°1, il y a d’abord une “volonté d’un profit maximum dans l’intérêt d’Apollo”. Pour sa part, la CGT dénonce une “casse du modèle social” avec ce changement à la tête du groupe, qui semble vouloir avant tout “assurer l’appétit de (nos) actionnaires” selon le syndicat.
Si les syndicats s’inquiètent de la nouvelle direction, les salariés de Lagnieu aussi en raison d’un bruit de couloir. Depuis quelque temps en effet, une rumeur circule au sujet d’une proposition d’achat qu’aurait faite Barbosa & Almeida, un concurrent portugais, en déposant 4 ou 5 milliards d’euros (la somme diverge suivant les sources) sur la table d’Apollo pour racheter Verallia et l’ensemble de ses usines, dont celle de Lagnieu. Contactés, les deux syndicats de l’usine latiniçoise par la voix de leurs représentants, Franck Aubagne pour la CFDT et Thierry Caroff pour la CGT, reconnaissaient avoir entendu ces bruits, mais n’ont eu aucune confirmation de la part de la direction. Ce qu’Arnaud Besnard, directeur de l’usine de Lagnieu également contacté par téléphone, confirmait à son tour, n’ayant eu aucune communication à ce sujet de la part de la direction nationale. A Lagnieu, la CFDT attend davantage d’éléments factuels et veut être prudent pour ne pas freiner une bonne dynamique dans une usine qui tourne bien, d’après Franck Aubagne. Celui-ci attendait la rencontre des syndicats prévue mi-mai avec la nouvelle direction des ressources humaines du groupe pour en savoir plus, de même que la CGT.
Face à cette rumeur, les deux syndicats ne savent pas quel crédit apporter à ce bruit qui court. “On n’a rien eu d’officiel, mais il y a peut-être eu des tractations menées sous le sceau du secret” nuançait Franck Aubagne. La CGT faisait moins dans la nuance, Thierry Caroff affirmant que “il est probable que Verallia soit vendu ou mis en bourse. La direction générale a communiqué là-dessus”. Effectivement, dans son tract de début avril, la CGT de Verallia Lagnieu écrivait avoir obtenu une réponse positive au sujet d’une question posée à la direction sur l’éventualité de vendre ou mettre en bourse le groupe dans les deux années à venir.
Difficile de faire la part des choses, d’autant que rien ne fuite nulle part, ni sur le Net notamment, au sujet d’une proposition d’achat faite par Barbosa & Almeira. Cette rumeur à Lagnieu pourrait venir d’une autre usine du groupe installée en France. Enfin, deux nouvelles apprises técemment n’apparaissent pas comme de bons signes pour l’usine de Lagnieu : l’un des prestataires chargés du tri des emballages à défauts, SMS, basé à Ambutrix, a annoncé qu’il allait fermer en raison d’une importante baisse de charge de travail confié par l’usine. Une dizaine d’emplois sont ainsi remis en cause par procédure de rupture conventionnelle de contrat. Et en début de semaine dernière, le groupe algérien Condor Electronics a annoncé qu’il avait racheté Alver, la filiale algérienne de Verallia spécialisée dans la fabrication des bouteilles et des pots en verre à destination du marché algérien, ce qui peut laisser supposer qu’Apollo se dirige vers une vente à la découpe de Verallia.
La prochaine réunion avec la nouvelle DRH de Verallia permettra peut-être d’en savoir un plus.




advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne