bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Ambérieu

Insertion

Insertion

Les Jardins du Cœur : on y cultive des légumes, mais aussi l’Humain

Les Jardins du Cœur : on y cultive des légumes, mais aussi l’Humain
Les Jardins du Cœur d’Ambérieu ont organisé une journée portes ouvertes pour mieux se faire connaître. Ici sont cultivés des légumes pour fournir les Restos du Cœur ambarrois en produits frais, mais il s’agit surtout d’un chantier socio-professionnel pour des personnes en réinsertion.


Ils cultivent des légumes, mais ils cultivent aussi l’humain… C’est de cette manière que l’on pourrait résumer le travail réalisé par les Jardins du Cœur d’Ambérieu, une entité, comme son nom l’indique, qui émane des Restos du Cœur.
Les Jardins du Cœur sont en effet un chantier d’insertion socio-profesionnelle qui accueille chaque année un peu plus d’une douzaine de personnes pour les aider à remettre le pied à l’étrier de l’emploi. Les jardiniers en contrat d’insertion de 20 heures dans un premier temps, de 6 mois reconductibles jusqu’à 2 ans maximum, sont employés pour cultiver des terres mises à disposition gratuitement par des propriétaires privés, le long de la RD904. Encadrés par Adelaïde Mucel, accompagnatrice socio-professionnelle, et par Olivier Léger, encadrant technique, ils cultivent 3.600 m2 sur les 6.500m2 de superficie totale du terrain, pour fournir les Restos du Cœur ambarrois en légumes variés, tomates, courgettes, pommes de terre, salades, etc. L’année dernière, 2,5 tonnes ont été produites. Et pendant l’hiver, la morte-saison au jardin, les jardiniers entretiennent le matériel et fabriquent des créations à base de matériaux recyclés qui sont ensuite vendues pour acheter des fournitures.
Avec ce travail, les personnes en contrat aidé financé par la DIRECCTE, le conseil régional, le conseil départemental et les Restos du Cœur nationaux, retrouvent le chemin du travail en devant respecter les horaires et consignes, de sécurité notamment, etc, le rythme et les obligations liés à tout métier. Ils bénéficient également d’un accompagnement personnalisé pour les aider à se réinsérer socialement et professionnellement, avec la possibilité d’entrer en formation, de trouver un logement, un moyen de locomotion, de répondre à une problématique de santé ou de passer leur permis de conduire en partenariat avec l’auto-école Francine. Grâce à des bénévoles des Jardins du Cœur, ils peuvent également profiter de cours d’initiation à l’informatique et de remises à niveau en mathématiques et français. Ce dernier point est particulièrement important actuellement avec une bonne part de jardiniers venant d’Asie et des pays de l’Est qui parlent peu ou pas français. Ce problème de la langue est le principal frein à l’emploi à l’heure actuelle pour eux. Difficile effectivement de trouver en emploi en France sans savoir parler le français… En 2016, 30% des 300 personnes en insertion accueillies depuis les débuts des Jardins avaient suivi une formation ou retrouvé un emploi dans la logistique, le libre-service ou le multiservice pour le compte de collectivités ou de maisons de retraite.
Mais avec la problématique de la barrière de la langue qui s’est intensifiée, ce taux de retour vers l’emploi a fortement diminué ces dernières années.







advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne