bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Villieu-Loyes-Mollon

Art & culture

Art & culture

Silence, ça tourne à Mollon !

Silence, ça tourne à Mollon !
Une dizaine d’adolescents mollonais ont participé dernièrement au tournage d’un court-métrage, fruit d’un projet socio-éducatif mis en place par l’association Art & Culture de Villieu-Loyes-Mollon.

Tout est parti d’un constat pour Sandrine Nicolas-Lespinasse. Cette habitante de Mollon, maman de quatre enfants dont trois garçons, s’est prise de compassion pour “ces gamins de la commune qui s’ennuient” souvent désœuvrés et prêts à commettre des bêtises. “Suite à la réunion publique sur les incivilités à Mollon qui avait attiré beaucoup de monde fin avril au centre Innovance de Villieu, je me suis dit comment occuper ces jeunes à faire autre chose que des conneries. J’ai fait appel à mon ami Niels Dubost qui donne des cours de théâtre et l’idée d’élaborer un court-métrage impliquant ces jeunes est rapidement née” explique l’intéressée, qui a sollicité la maison d’enfants à caractère social (MECS) “Les Planètes”, située à deux pas de son domicile. “Ce projet, la maison d’enfants en rêvait mais c’était hors budget pour elle” explique Sandrine Nicolas-Lespinasse, soutenue dans cette aventure par l’association Art & Culture dont elle préside et qui est porteur du projet.

Niels Dubost : “Moi aussi j’ai fait des conneries à leur âge et c’est le théâtre qui m’a sauvé”

“Notre but est de construire un documentaire dans lequel des adolescents découvrent le cinéma par le biais d’un court-métrage” souligne Niels Dubost qui est comédien, réalisateur et professeur à l’Institut International de l’Image et du Son (3IS) à Paris. Ce dernier, originaire de Neyron, a déjà joué dans une quinzaine de séries télévisées (Julie Lescaut, H…) et plus de 70 films (Taxi, Tanguy…). Se déplaçant régulièrement dans la région, il a accepté d’offrir de son temps pour la mise en place de ce projet. “Moi aussi j’ai fait des conneries à leur âge et c’est le théâtre qui m’a sauvé. Ce film est un moyen de leur faire découvrir l’envers du décor et leur montrer que comédien est un métier très compliqué pour gagner sa vie” précise cet acteur professionnel qui a animé, durant tous les samedis de juin, un atelier d’improvisation théâtrale à la maison pour tous de Mollon. Rassemblant en moyenne une dizaine d’adolescents mollonais, tous âgés entre 15 et 17 ans, ces cours ont permis de montrer aux apprentis comédiens les contraintes d’un tournage. “Bien que tourné qu’avec des amateurs, on veut un projet de qualité avec des vraies conditions de tournage” insiste Sandrine Nicolas-Lespinasse.

Appel aux généreux volontaires pour financer le film

Afin de boucler le budget du film qui s’élève à 1.500 euros, un appel de financement participatif via le site Leetchi (nom du film : Le Briquet) a été lancé jusqu’à fin juillet. L’argent de cette cagnotte solidaire doit servir à payer la location du matériel, le transport et les frais de post-production. Lundi 9 juillet, 790 euros avaient été collectés. “Si chaque habitant pouvait donner, ne serait-ce, qu’un ou deux euros… Ce projet ne bénéficie d’aucun soutien financier de la part des collectivités. Toutes les aides sont les bienvenues” sourit la présidente d’Art & Culture.
Le tournage s’est déroulé tout le week-end dernier à Mollon, à la mairie de Villieu et au camping du Pont de Chazey sous la direction du réalisateur Thomas Chansou et de Niels Dubost. Malgré la chaleur et les imprévus du tournage (vent, pigeons au-dessus du clocher…), les jeunes ont parfaitement joué le jeu. D’une durée de 6 à 7 minutes, le court-métrage raconte l’histoire de gamins à la recherche de feu pour allumer une cigarette, d’où le titre Le Briquet. Ces derniers sonnent de maisons en maisons à la quête du graal. “Une dizaine d’adultes de la commune donnent la réplique aux jeunes. Le maire (Éric Beaufort) joue notamment son propre rôle. C’est une belle expérience pour tout le monde. C’est aussi un pont entre les générations et montrer aux jeunes qu’ils peuvent se marrer avec des adultes” raconte Sandrine Nicolas-Lespinasse.

Une projection à l’auditorium d’ici la fin de l’année ?

Composé de dix séquences, le petit film fait référence à des thèmes de société comme le racisme et le vivre ensemble, tout en gardant une pointe d’humour. “Les jeunes ont activement participé à l’écriture du scénario” souligne Niels Dubost. Originalité du film, certaines scènes ont été filmées à l’aide d’un drone. Au final, près de 20 heures de tournage ont été nécessaires tout un week-end pour réaliser ce court-métrage qui devrait terminer d’être monté pour le mois de septembre prochain. L’association Art & Culture aimerait organiser une grande projection publique à l’auditorium de Villieu et par la suite, pourquoi pas, présenter sa création artistique sur plusieurs festivals de courts-métrages.




advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne