bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Actualités

Protection de la faune

Protection de la faune

Mammifères sauvages : le plus grand recensement régional jamais réalisé est en cours

Mammifères sauvages : le plus grand recensement régional jamais réalisé est en cours
Carnivores, insectivores, rongeurs, ongulés, lagomorphes et autres espèces hexogènes, c’est un recensement colossal qui a été lancé conjointement par la Fédération Rhône-Alpes de protection de la Nature et la Ligue de Protection des Oiseaux.

 

Plus de deux décennies après la publication de l’Atlas des mammifères sauvages de Rhône-Alpes, la FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature) et la LPO (Ligue de protection des oiseaux) dont le siège est à Pont-d’Ain, ont décidé de lancer conjointement une réactualisation de cet ouvrage qui demeure LA référence en la matière. Un travail colossal qui porte sur plusieurs centaines de milliers de données collectées au fil des années, et qui ne devrait pas être achevé au mieux avant la moitié de l’année 2019.
Il s’agit d’un véritable challenge tant la tâche se doit d’être pointue et conforme à la réalité. La FRPANA et la LPO s’appuient pour cela essentiellement sur des réseaux bénévoles de passionnés, naturalistes, scientifiques ou autres amoureux de la faune sauvage.
Depuis 1997 et la publication du premier atlas de ce genre, les choses ont évolué, et certains groupes de mammifères qui n’étaient pas pris en compte à l’époque, le seront désormais. Cet atlas doit permettre de dresser un état précis des connaissances sur une espèce à une date donnée, enrichi de données de terrain, du statut de conservation, et des démarches entreprises pour la protection de l’espèce concernée, lorsque c’est nécessaire.
Depuis le printemps dernier, une plateforme évolutive a été mise en ligne sur internet. Elle permet d’ores et déjà de consulter les données recueillies en vue de la réalisation de cet atlas, voire même de s’impliquer dans son élaboration, jusqu’à sa finalisation qui ne devrait pas intervenir avant plusieurs mois.

On recherche
toujours des clichés d’animaux “in situ”

Les photographes souhaitant s’impliquer dans ce projet, à titre gracieux et scientifique, sont encore les bienvenus. Plusieurs centaines de clichés devront en effet permettre d’illustrer l’atlas des mammifères sauvages. La FRAPNA a besoin, si possible, de photos d’espèces évoluant dans leur environnement. Du lynx du Bugey, en passant par le chamois, le lièvre, belette d’Europe, chat sauvage ou forestier, chamois mais aussi les micro-mammifères insectivores ou rongeurs tels que crocidures, crossopes, musaraignes, campagnols, loires...Les espèces recherchées sont nombreuses. Toutes sont répertoriées dans un document téléchargeable directement sur internet en recopiant le lien : frapna-ain.org/images/PDF/Appel_à_contribution_photographique_2018.pdf
Les personnes intéressées et qui souhaitent envoyer leurs clichés ou obtenir des renseignements complémentaires, peuvent le faire par mail à l’adresse suivante : frapna-ain@frapna.org

 

Au moins 250 vertébrés terrestres menacés de disparition dans la région

Comment mesurer la biodiversité ? Comment catégoriser les menaces qui pèsent sur elle ? Quel est le risque d’extinction d’une espèce ? Ce sont autant de questions que les acteurs en matière de conservation de l’environnement se posent. Pour cela, voilà déjà de nombreuses années que des listes rouges ont été établies, selon des critères et un diagnostic précis, s’appuyant sur une méthodologie mise au point par l’Union Internationale de conservation de la nature. La FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature), a même été le premier organisme à divulguer très officiellement la liste rouge des espèces vertébrées menacées sur l’ensemble du territoire de la région Rhône-Alpes. Une liste plutôt inquiétante, puisqu’au total, il y a presque 10 ans, ce sont déjà 250 espèces qui étaient mentionnées en Rhône-Alpes, parmi 600 espèces présélectionnées. Pour la plupart il s’agit d’amphibiens, mais aussi d’oiseaux, de reptiles et même de mammifères, à l’image, dans l’Ain, de la loutre, du putois ou du grand rhinolophe (variété de chauve-souris). Environ un mammifère sur 4, un oiseau sur 8, un tiers des amphibiens seraient en péril.




advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne