bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Pizay

Loisirs

Loisirs

Le tout jeune club de paintball déménage

Le tout jeune club de paintball déménage
Depuis juin 2018 une association s’est créée au village. Mais, suite à des plaintes de riverains, le Pizay paint ball club risque de devoir déménager.

Stéphane Gaillard et Michaël Challier ont créé en juin 2018 le Pizay Paintball, club dont l’activité a débuté en septembre sur le terrain du stade du village. Ils avaient un stand au forum des associations de Dagneux et ont connu tout de suite du succès. En effet, depuis le début, une bonne dizaine d’enfants jouent le mercredi de 14h30 à 16h30 et un peu plus de 10 adultes le dimanche à partir de 13h. Les enfants sont acceptés à partir de 12 ans. Michaël Challier explique ce sport : “Cela se joue par équipes de trois sur un terrain avec des obstacles en bois. Chaque joueur dispose de “lances de paintball” qui propulsent des billes emplies de colorant alimentaire. Le but est de toucher un joueur adverse qui est alors éliminé. Les enfants doivent avoir un masque”. À noter que ce colorant n’est pas nocif pour le corps, ni pour les vêtements, ni pour l’environnement et que d’après Michaël Challier “cela ne génère que peu de bruit”.
Mais certains riverains ne l’entendent pas de cette oreille. Michaël Challier est très amer : “A cause principalement d’un seul riverain qui n’a eu ni la décence, ni le courage de venir nous voir et d’en parler avec nous, mais qui a écrit au maire pour se plaindre, on risque d’être obligés de déménager ; je ne comprends pas, quand on achète une maison en face d’un stade, on imagine bien qu’il y aura du bruit ; et nous faisons beaucoup moins de bruit qu’un match de foot”. Les enfants sont désolés car ils trouvent “l’ambiance super, on joue en pleine nature, on apprend les techniques, on travaille la précision…”
Contacté, Marc Grimand maire de Pizay apporte des éclaircissements et certaines nuances tout en déplorant que “pour une fois qu’une activité s’implante à Pizay elle ne puisse rester”. Il tient à expliquer le contexte : “Tout d’abord ce n’est pas un seul riverain, mais plusieurs et, ce qui les dérange, ce sont les dimanches après-midi. Cela faisait beaucoup de temps que Stéphane cherchait un terrain pour créer cette activité. Au départ, il aurait voulu les bois, mais c’était loué aux chasseurs et puis il m’a demandé s’il pouvait faire un essai sur le stade. J’étais d’accord, cela faisait une bonne activité pour Pizay. On s’est donc donné trois mois d’essai. En ayant un terrain, il pouvait participer à un forum et recruter, tout en sachant qu’après trois mois il faut une déclaration au ministère. Quand les plaintes pour nuisances sonores sont arrivées, on a fait un essai en allant de plus en plus au fond mais ça n’a rien réglé. C’est vrai que c’est une activité peu anodine et que le terrain est près des maisons et puis, il faut bien le dire, les gens ne supportent plus aucun bruit !”
Stéphane Gaillard, qui habite à proximité, ne voulait surtout pas de querelles de voisinage ; il a donc cherché une autre possibilité qu’il a trouvée : le conseil municipal de Dagneux va lui octroyer un terrain à proximité des Bâtonnes ce qui devrait convenir aux adhérents qui viennent de toute la Côtière. Le club va donc devoir déménager assez rapidement. Marc Grimand ajoute : “Pour le moment, les cours du mercredi continuent, le temps qu’ils puissent aménager leur nouveau terrain. C’est dommage, j’étais favorable, mais c’est comme ça !” Michaël Challier conclut : “C’est encore une activité qui s’en va de Pizay”. R.P.




advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne