bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Bourg-St-Christophe

Questions au maire

Questions au maire

Bernard Perret : “J’ai 22 ans de mandat, je me pose des questions”

Bernard Perret : “J’ai 22 ans de mandat, je me pose des questions”
Le maire bourtoir fait le point sur les dossiers. Entretien.

Voit-on enfin le bout du tunnel concernant les travaux d’agrandissement de l’école ?
On entrevoit le bout du tunnel. Un escalier doit être posé après le 15 novembre. Il nous restera la visite de sécurité des pompiers. Si tout est en règle, le transfert des enfants de l’école pourrait intervenir avant les vacances de Noël. Tout rentrera dans l’ordre, je l’espère, d’ici les vacances de février. On n’a pas le choix, cela ne sert à rien de s’énerver, on s’adapte.

Pourquoi un projet de partenariat avec le centre de loisirs A3V de Villieu-Loyes-Mollon ?
Ce qui nous a décidés à chercher un partenariat, c’est l’arrêt des TAP mais on en avait aussi besoin pour les périodes des vacances. Notre choix s’est porté sur Villieu car c’est le centre qui proposait la plus grande capacité d’accueil. Les parents ont cette solution de garde mais ils sont libres de faire ce qu’ils veulent. Notre commune n’a pas les moyens avec Pérouges de faire tourner une unité telle. On s’en rend déjà bien compte avec notre SIVOS qui fonctionne avec une dizaine de personnes, c’est compliqué. Je pense que ce serait une hérésie de faire des centres de loisirs dans tous les villages.

Où en est-on du projet d’aménagement du cœur village ?
Cela avance bien. La consultation des entreprises est fixée début janvier. Si tout va bien, les travaux devraient démarrer au printemps. Huit à neuf mois de travaux seront nécessaires je pense. On démarrera par le coteau avec la réalisation d’un parking et on terminera par la place de la mairie. La priorité sera donnée aux piétons sur cette place, avec très peu de stationnement de voitures.

Que répondez-vous aux Bourtoirs qui s’interrogent sur ce projet “pharaonique” estimé à 500.000 euros ?
C’est bien qu’il y ait des gens qui ne pensent pas comme nous mais l’unanimité du conseil municipal me rassure. Pour une très grande majorité de concitoyens, tous me disent que c’est un très beau projet. Aujourd’hui, je suis certain à 99 % des subventions qui seront de l’ordre de 50 % sur ce projet. Je ne suis pas sûr que ceux même qui critiqueraient, s’ils étaient à notre place, se battraient comme cela. On soulève la problématique de la sécurité mais ce qu’on ne soulève pas forcément, c’est tout le côté patrimonial. Il est bon de se rappeler ce coteau, d’où il vient. Il ne faut pas laisser partir tout ce patrimoine, le conserver car c’est notre histoire. D’autre part, on va tirer profit du coteau qui offre un magnifique point de vue sur la plaine de l’Ain et la chaîne des Alpes, on va aussi boucler des sentiers pédestres avec Pérouges.

Un foyer logement pour personnes âgées pourrait-il voir le jour sur la commune ?
Je ne pense pas. Cependant, on a un projet qui est en retrait mais qui, à mon avis, sortira un jour rue du Favre, avec la Semcoda. Ce ne sera pas un foyer qui nécessite un animateur mais des logements pour personnes âgées avec éventuellement une salle commune. Ce projet est toujours dans les cartons. On en reparlera courant 2019.

Cela vous agace que la création d’un second court de tennis revienne souvent sur le tapis ?
Non, cela ne m’agace pas. Au contraire, cela veut dire qu’il y a une motivation pour réfléchir. Dans l’évolution de l’aire de loisirs, il y a un gros travail qui est en cours et qui va aboutir début 2019. On va se positionner sur ce que l’on fait sur cette aire de loisirs. Il nous reste un hectare et on ne veut pas gaspiller du terrain. On veut recentrer les activités vers ce qui existe déjà. Et puis, on a un gros besoin aujourd’hui chez les ados. L’idée serait de partir sur un aménagement style skate parc ou pumptrack (circuit bosselé muti-usage). Après, il a le beach-volley qui ne nécessite pas un lourd investissement, peut-être des jeux de pétanque… On va faire chiffrer l’installation de deux courts de tennis avec l’éclairage, car c’est deux court ou rien, et la décision finale sera prise avant la fin de l’année. Je précise qu’on n’est pas une commune riche, on se bat pour aller chercher des financements.

Enfin, serez-vous candidat à votre propre succession en 2020 ?
Je pense que la réflexion ne doit pas être individuelle mais collective. Quelle que soit la décision prise, on doit travailler jusqu’au bout. Après, je suis comme les autres, j’ai 22 ans de mandat, je me pose des questions. Mais je tiens à dire que le travail d’une commune, c’est très passionnant.




advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne