bienfaits vitamine d https://pharmaciefr.org/levitra-generique/ emplois de services de santé mentale


Home
L'ainfo locale en ligne


Ambérieu


Il y a 20 ans disparaissait R. Marcelpoil

Il y a 20 ans disparaissait R. Marcelpoil
Il y a 20 ans jour pour jour en ce jour de parution de notre édition, disparaissait le maire d’Ambérieu, Robert Marcelpoil, à l’âge de 52 ans dans l’exercice de ses fonctions.

Maire de 1977 à 1991 après avoir été réélu à deux reprises, désigné délégué départemental au conseil régional en 1983, fonction qui sera remplacée plus tard par les élections des conseillers régionaux, membre de la Chambre de commerce et d’industrie, du Rotary club, passionné de sports et de montagne, en dehors de ces quelques détails biographiques, Robert Marcelpoil a surtout laissé le souvenir d’un maire très apprécié et impliqué pour sa ville. C’est d’ailleurs sa présence sur le terrain qui lui a coûté la vie, le 22 décembre 1991 : alors qu’il inspectait les dégâts causés au réseau ferroviaire par les inondations de l’Albarine, il avait été happé par un train qu’il n’avait pas entendu venir, perdant la vie alors qu’il exerçait ses fonctions de maire.
Ce chef d’entreprise spécialisée dans le recyclage des métaux qui porte toujours son nom à Ambérieu a laissé un bon souvenir de sa personne, presque un exemple pour les élus qui se sont succédé à la tête de la municipalité d’Ambérieu après lui. “Dynamique et visionnaire pour sa ville, généreux et bienveillant pour chacun de ses habitants” selon Gilles Piralla, ancien maire d’Ambérieu de 1995 à 2008 qui se déclare s’être inspiré de la vision qu’avait Robert Marcelpoil, à qui il a tenu à rendre hommage en cette date de commémoration.
C’était un homme direct mais respectueux” se souvient aussi le maire d’Ambérieu d’aujourd’hui, Josiane Exposito, qui siégeait du côté de l’opposition à l’époque. “J’ai le souvenir que l’opposition était tenue au courant des projets que la majorité avait pour Ambérieu, peut-être plus que par la suite. Robert Marcelpoil était capable de se mettre en colère lors des séances de conseil, mais ce n’était pas quelqu’un qui finassait. Il a été un bon maire, extrêmement présent. C’était un homme que j’appréciais beaucoup”.
Même son de cloche du côté de Fernand Roustit, adjoint communiste en charge des affaires sociales d’Ambérieu. Avec Josiane Exposito, ils sont les deux seuls élus actuels d’Ambérieu à avoir siégé au conseil durant les mandats de Robert Marcelpoil. “C’était un maire très populaire et abordable. Il était plutôt à droite mais il mettait en avant son apolitisme. Il était aussi à l’écoute. Il a beaucoup œuvré avec les associations pour faire construire la déviation de la RN 904 qui passait en plein cœur d’Ambérieu. Je me souviens de certaines des réalisations importantes de son mandat : l’Espace 1500 et le Triangle d’activités”.
Franc, abordable, disponible, à l’écoute, généreux, etc... Les qualificatifs ne manquent pas pour évoquer Robert Marcelpoil, un maire qui a fait le don ultime de sa vie à Ambérieu.
Mais 20 ans plus tard, Ambérieu se souvient encore de cet homme qui a peut-être bien été le plus aimé des maires de la ville.




advertising advertising advertising advertising
Comprar Clomid online en España comprar cytotec en España cialis kopen online in Nederland Köpa viagra på nätet utan recept Sverige Acheter clomid pas cher acheter cytotec acheter cytotec en ligne